La Cité des Voleurs

 

Mon royaume pour un Ducat !

Dans la Cité des Voleurs, chaque joueur dirige une bande de voleurs et de coupe-jarrets dans une ville fantastique, imprégnée de magie et de complots.

  • 2 à 4 players
  • à partir de 10 ans
  • 60 min
  • Date de sortie: novembre 2010

EDITION: HAZGAARD / DUST GAMES

DESCRIPTION

“Mon royaume pour un Ducat !
C’est bien plus qu’une devise pour les Voleurs de Cadwallon, c’est leur mode de vie. Vous avez rejoint les rangs de la mystérieuse Guilde des Voleurs à la recherche de gloire et de richesse. Votre petite bande a été choisie pour voler les marchands grassouillets et les bourgeois vaniteux. Mais il existe de nombreuses bandes au sein de la Guilde et la vôtre n’est pas seule à « travailler » dans le quartier ce soir ! Vous devrez vous méfier des autres voleurs et éviter la milice qui patrouille dans les ruelles.”
Dans la Cité des Voleurs, chaque joueur dirige une bande de voleurs et de coupe-jarrets dans une ville fantastique, imprégnée de magie et de complots. Au rythme des missions, chaque bande lutte pour s’emparer des trésors dispersés sur le plateau de jeu. La loyauté n’est pas la qualité des voleurs de Cadwallon et si les plus habiles prendront le temps d’ouvrir les coffres, les plus forts n’hésiteront pas à attaquer les autres bandes pour s’emparer de leurs richesses.
Mais il n’y a pas un instant à perdre ! Lorsque les miliciens donneront l’alerte, le quartier sera entièrement bouclé.
Alors,malheur aux voleurs qui n’auront pas réussi à s’échapper avec leurs trésors !

CARACTERISTIQUES

  • Auteur(s) Pascal Bernard et Laurent Pouchain
  • Illustrateur(s) Miguel Coimbra, Nicolas Fructus et Edouard Guiton
  • Editeur(s) Hazgaard Editions, Dust Games
  • Langue(s) Français

MATERIEL

1 plateau de jeu, 6 dés, 8 tableaux d’aventure, 15 cartes mission, 20 cartes personnages, 20 figurines, 24 pions coffre, 25 pions personnage, 28 jetons de points d’action, 60 cartes arcane, 80 ducats

GALERIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.