Exil

Vivez des aventures et des intrigues au coeur de la Cité d’Acier. Passez les portes d’Airain et entreprenez un fabuleux voyage dans la cité de vapeur et d’acier, en cotoyant la compagnie des automates exiléens, en utilisant le réseau des Chromatographes, en croisant les inquiétants scientistes ou les mystérieux Stalytes, en découvrant les secrets et les plaisirs de la décadente ogresse d’acier, en embarquant sur l’Océan Noir ou en arpentant les passerelles vertigineuses de la Cité verticale.

  • 3 A 5 JOUEURS
  • 14 ANS ET PLUS
  • 2 HEURES ET PLUS
  • SORTI EN AVRIL 2005
  • PRIX MOYEN CONSTATÉ N/A

EDITION: UBIK (EDGE ENTERTAINMENT)

PRÉSENTATION DE L’ÉDITEUR

Exil est un univers steampunk sombre et citadin qui condense pas mal de mes obsessions : ville tentaculaire, ponts et passerelles suspendues, errances urbaines, nuit éternelle, pluie perpétuelle, mécanisation,  société dysfonctionnelle, administration kafkaïenne, hédonisme galopant pour oublier la folie ambiante, inspirations lovecraftiennes et steampunk sans uchronie (puisque le jeu se déroule sur un autre monde)… Tout en Exil est volontairement exagéré. La ville elle-même ne peut pas exister en l’état : les humains ont construit un monstre de métal sur les mausolées d’une race extraterrestre disparue, au milieu d’un océan déchaîné. Il est impossible d’en dresser un plan fiable puisque les ingénieurs l’ont prévu reconfigurable. S’en rendre compte, c’est devenir dingue ! Tous les exiléens préfèrent oublier qu’ils vivent au bord du gouffre… sauf les personnages, bien sûr, qui ne peuvent s’empêcher de fouiller dans les allées reculées.

CRÉDITS

LANGAGES

  • Français

CARACTÉRISTIQUES

  • Type(s): Jeu de rôle
  • Thème(s): Science-fiction / Steampunk
  • Mécanique(s): N/A
  • Complexité: Initié +

MATÉRIEL

  • Livre de 320 pages à couverture souple