Bataille de Palestro (31 mai 1859)

Victor-Emmanuel II, roi de Piémont-Sardaigne, à Palestro
Victor-Emmanuel II, roi de Piémont-Sardaigne, à Palestro

BACKGROUND

La bataille de Palestro est un engagement de la Seconde Guerre d’Indépendance Italienne (1859). Elle se déroule en Lombardie et elle fait suite à la bataille de Montebello (20 mai) au cours de laquelle les troupes franco-piémontaises ont défait une armée autrichienne pourtant largement supérieure en nombre. Ce combat de Palestro est la conséquence d’une réaction autrichienne, le feld-maréchal Fredrick Zoebel voulant bloquer l’avance de l’ennemi qui a franchi la rivière Sesia et qui a pris position dans les villages de Palestro, Confienza et Vinzaglio, menaçant Milan.

DEROULEMENT HISTORIQUE

Les 14 000 hommes de deux divisions du VII° Corps autrichiens sont organisés en trois colonnes d’assaut, qui observe des lignes de progression parallèles. La colonne du centre est chargée d’attaquer le front de l’ennemi sur les hauteurs de Palestro. Son flanc droit est couvert par une colonne qui emprunte la route de Confienza, alors que la colonne de gauche progresse vers le nord en suivant le cours de la Sesia.

Alors que les colonnes du centre et de la droite sont repoussées par un violent feu des troupes franco-sardes, la colonne de gauche, bénéficiant du couvert fourni par le terrain, parvient à progresser suffisamment pour s’emparer de la ferme de Cascina San Petro, chassant le 9ème régiment Piémontais. Ils s’empressent de la fortifier.  Les Autrichiens usent alors de cette position comme tête de pont pour prendre Palestro d’assaut.

Alors que la hauteur, défendue par le 10ème régiment d’infanterie Piémontais et où est installé le roi Victor-Emmanuel II de Savoie, est sur le point de tomber, les Autrichiens sont attaqués de flanc par le 3ème régiment de Zouaves du général Pellé, venus en renfort du bord de La Sesia. Traversant, de l’eau jusqu’à la ceinture, le canal de la Sesietta qui les sépare des hauteurs de Palestro, les Français ont profité du terrain pour surprendre l’ennemi. Menés en personne par Victor-Emmanuel II, juché sur son cheval, les Zouaves se lancent alors dans une charge furieuse qui brise les premières lignes ennemies. Continuant sur leur élan, les Français s’emparent d’une batterie autrichienne installée sur une colline et achèvent de mettre en déroute le gros des forces autrichiennes, qui replient en désordre vers Robbio et Rivoltella. Bon nombre de fuyards, sous la pression ennemie, se noient dans le fleuve en traversant le secteur du pont de Breda.

Vers 13h30, la 1ère division Piémontaise lance alors une offensive de Confienza, qui contraint le commandement autrichien à ordonner la retraite générale. Pour les franco-sardes, la victoire est totale. Pour le roi Victor-Emmanuel II de Savoie, héroïque, c’est la gloire.

Un zouave français tente de sauver un soldat autrichien de la noyade
Un zouave français tente de sauver un soldat autrichien de la noyade

 

 LE SCENARIO POUR BLACK POWDER 6MM

ECHELLE DE JEU

A l’échelle 50%, pour figurines 6mm, la table mesure 1m40 sur 1m40.

La bataille dure 10 tours.

TERRAINS

RIVIERE : La Sesia ne peut être traversée, l’artillerie française installée sur la rive droite de la rivière ne peut donc pas être amenée sur l’autre rive.

CANAUX : Les canaux uniquement sont traversables par les ponts, sauf la Sesietta qui peut être traversée à gué par l’infanterie.

HAUTEURS : La hauteur de Palestro n’est pas très élevée, mais le terrain est très accidenté. Toute la zone compte ainsi comme Terrain Difficile et les pénalités doivent être appliquées, sauf pour les troupes en colonne de marche sur les routes.

VILLAGE : Le village de Palestro peut être occupé par une batterie d’artillerie et une unité minuscule ou une petite unité.

BOIS : on applique les règles normales concernant les bois.

CHAMPS : Les champs situés au pied de la hauteur comptent comme terrain accidenté (1/2 mouvement sauf pour les tirailleurs).

 

OBJECTIFS

L’armée franco-piémontaise doit tenir le village de Palestro à la fin de la partie, qui correspond à l’arrivée des renforts des 1ère et 3ème divisions.

PRECISIONS IMPORTANTES

Toute l’infanterie bénéficie des règles spéciales suivantes : Doit former le carré, colonne de compagnie, formation mixte, peut se former en tirailleur dans les terrains où ils ne peuvent normalement entrer. 

POSITIONS INITIALES

ARMEE FRANCO-PIEMONTAISE :

a. 9ème de ligne (sur deux rangs)  ; b. 10ème de ligne (en ligne) ; c. 7ème Bersaglieri ; d. 15ème de ligne (en ligne) ; e. 16ème de ligne (sur deux lignes) ; f. 6ème bersaglieri ; g. 3ème Zouave ; h. artillerie française ; i. artillerie piémontaise ; j. Rgt Alessandria (démonté); 1.Victor-Emmanuel II (dans Palestro) ; 2. Cialdini

ARMEE AUTRICHIENNE

Tour 1 : Lillia, la brigade Dorndorf, entrent au point B.

Tour 2 : Jellacic et la brigade Koudelka entrent au point B ; la brigade Weigl entre au point C. On effectue un jet de commandement de Szabo, si trois mouvements obtenus, la brigade Szabo entre au point A.

Tour 3 : la brigade Szabo entre au point A.

carte palestro

 

ORDRE DE BATAILLE FRANCO-PIEMONTAIS

Commandement en chef : Victor Emmanuel de Piémont/Sardaigne (9 – Agressif)

4ème DIVISION

Commandement de division : Général Cialdini (6)

1ère BRIGADE

Commandement de brigade : Général Regina (6)

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
1/9ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
2/9ème Rgt de ligne INF ML 4 2 4+ 2 Elite
3/9ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
4/9ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
1/10ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
2/10ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
3/10ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
4/10ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
7ème Bersaglieri INFL MR 4 2 4+ 2 Tirailleur, tireur d’élite, Elite

 

2ème BRIGADE

Commandement de brigade : général Savona (7)

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
1/15ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
2/15ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
3/15ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
4/15ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
1/16ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
2/16ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
3/16ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
4/16ème Rgt de ligne INF ML 6 3 4+ 3
6ème Rgt Bersaglieri INFL MR 4 2 4+ 2 Tirailleur ; tireur d’élite ; élite

 

BRIGADE DE CAVALERIE

Commandement de brigade : général Alessandria (7)

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
Régiment Alessandria CAV Sabre/carabine rayée 8/4 ½ 4+ 2 Peut démonter, peut passer en tirailleur, position couchée.

 

ARTILLERIE DIVISIONNAIRE

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
1ère batterie art campagne ART Lisse 1 3/2/1 4+ 2
2ème batterie art campagne ART Lisse 1 3/2/1 4+ 2
3ème batterie art campagne ART Lisse 1 3/2/1 4+ 2

 

BRIGADE DETACHEE DE ZOUAVES FRANÇAIS

Commandement de brigade : général Pellé (7)

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
1/3ème Rgt de zouaves INF MR 6 3 4+ 3 Pas de charge, fiable
2/3ème Rgt de zouaves INF MR 6 3 4+ 3 Pas de charge, fiable
3/3ème Rgt de zouaves INF MR 6 3 4+ 3 Pas de charge, fiable

 

ARTILLERIE FRANCAISE

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
1ère batterie art campagne ART Lisse 1 3/2/1 4+ 2
2ème batterie art campagne ART Lisse 1 3/2/1 4+ 2
3ème batterie art campagne ART Lisse 1 3/2/1 4+ 2

 

 

La charge du 3ème Zouaves
La charge du 3ème Zouaves

ORDRE DE BATAILLE AUTRICHIEN

VII° CORPS D’ARMEE

Commandement en chef : général Zoebel (7)

1ère DIVISION

Commandement de division : général Jellacic (7)

1ère BRIGADE

Commandement de brigade : général Szabo (6)

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
7ème Jäger INFL CR 4 2 4+ 2 Tirailleur, tireur d’élite, maraudeur, crack
Regt Archiduc Guillaume 1/3 INF MR 6 3 4+ 3
Reg Archiduc Guillaume 2/3 INF MR 6 3 4+ 3
Reg Archiduc Guillaume 3/3 INF MR 6 3 4+ 3
Grenadiers Archiduc Guillaume INF MR 6 3 4+ 3 Elite, parfaitement entraîné
 Rgt d’ulhans CAVL L 8 0 4+ 3 Lanciers, tirailleurs
Bat Artillerie à cheval ART Lisse 1 3/2/1 4+ 1 Artillerie légère

 

2ème BRIGADE

Commandement de brigade : général Koudelka (7)

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
21ème Jäger INFL CR 4 2 4+ 2 Tirailleur, tireur d’élite, crack
Baron Reischach 1/2 INF MR 6 3 4+ 3
Baron Reischach 2/2 INF MR 6 3 4+ 3
Grenadiers Baron Reischach INF MR 6 3 4+ 3 Crack, solide
Bat Artillerie à cheval ART Lisse 1 3/2/1 4+ 1 Artillerie légère

 

2ème DIVISION

Commandement de division : général Lillia (7 – Hésitant)

1ère BRIGADE

Commandement de brigade : général Weigl (6)

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
Rgt hongrois Archiduc Leopold-Louis 1/2 INF MR 6 3 4+ 3 Fiable
Rgt hongrois Archiduc Léopold-Louis 2/2 INF MR 6 3 4+ 3
Grenadiers hongrois Léopold-Louis INF MR 4 2 4+ 2 Crack, Solide
Bat Artillerie de campagne ART Lisse 1 3/2/1 4+ 2

 

2ème BRIGADE

Commandement de brigade : général Dorndorf (7)

Unité Type Arme CàC Tir Moral End Special
2ème régiment de Grenzer d’Otocac INFL ML 6 3 4+ 3 Tirailleur, maraudeur, non fiable
Rgt hongrois Baron Jellacic 1/2 INF ML 6 3 4+ 3
Rgt hongrois baron Jellacic 2/2 INF ML 6 3 4+ 3
Grenadiers hongrois baron Jellacic INF MR 4 2 4+ 2 Crack, solide
Bat Artillerie de campagne ART Lisse 1 3/2/1 4+ 2
7ème Batterie roquettes ART Fus 1 2 4+ 2 Règle spéciale lance-roquettes
Escadron de hussards rgt Kaizer Franz CAVL Sabre 6 0 4+ 2 Petit. Maraudeur

 

Share:

Donner votre avis

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de