Champs de bataille An MMXVII Acte II: la seconde bataille de Megiddo

jericho

HISTORIQUE

Entraîné par un traité d’alliance à venir soutenir leur voisin assyrien, l’Egypte se doit d’intervenir quand ce grand royaume mésopotamien – qui vit ses dernières heures – se voit attaquer par une coalition mède et babylonienne. Nékao II, jeune pharaon de la XXVIème dynastie (saïte), se porte alors avec une forte armée vers le nord, dans le but d’empêcher le royaume de Juda, allié aux Mèdes, de prendre en tenaille les forces d’Assur-uballitt II, chef des armées assyriennes, déjà grandement en difficulté face à Nabopolassar, roi autoproclamé de Babylone, et Cyaxare, roi des Mèdes.
Comme le raconte le Deuxième Livre des Chroniques (2 Ch 35,22-24), la puissante armée du pharaon Nékao II surprend les judéens du roi Josias sur l’ancien site de la citadelle de Har-Megiddo, dans la vallée de Jezreel. Le roi Josias est tué au combat par une flèche, ce qui sème le trouble dans une armée déjà inférieure en puissance. Cette défaite est lourdement ressentie par les hébreux, qui y voient une punition divine. De là naît le terme Armageddon, en référence à ce lieu.
Fort de sa victoire, le pharaon Nékao II se dirige ave l’Euphrate, mais n’arrivera pas à temps pour sauver son allié. Il a son tour battu par Nabuchodonosor en 605 av. JC à la bataille de Karkemish et doit rentrer en Egypte en abandonnant ses conquêtes asiatiques.

LE SCENARIO ANCIENT BATTLE DELUXE

Contexte : Les troupes égyptiennes se portent au secours de leur allié Assyrien, en lutte avec Babylone, et envahissent la Judée. A Megiddo, le pharaon Nékao II bat l’armée judéenne qui perd son roi Josias, tué au combat
Carte : le 1 indique le nord
Règle spéciale : Le joueur Egyptien a l’initiative au 1er tour. Une partie nulle signifie une victoire pour le royaume de Juda.
Camp A : Egyptiens (rouge)
Leader : Nékao II, pharaon d’Egypte (LDR 1, x1) ; général (LDR 1, x1)
Troupes : 3HI, 3LI, 1MM, 2LA, 4CH, WW = 13 unités
Seuil de Panique : 20
Déploiement : entre au premier tour par la colonne R.
Camp B : Judéens (bleu)
Leader : Josias, roi de Juda (LDR 1, x1) ; général (LDR 1, x1)
Troupes : 2HI, 3LI, 1MM, 2LA, 2CH, CP = 10 unités
Seuil de Panique : 14
Déploiement : dans les 3 hexagones de M10.
carte-second-megiddo

LA PARTIE

Apprenant l’arrivée de l’armée égyptienne, le roi Josias déploie son face à l’est, ses troupes lourdes abrité derrière un rideau de javeliniers et de frondeurs. Surgissant de l’orient, des deux cotés de la rivière, l’armée égyptienne se porte rapidement au contact des forces du royaume de Juda.  Leurs chars soutenus par l’infanterie, subissent alors les tirs des chars adverses réfugiés derrière les frondeurs et les javeleniers, chargés de ralentir l’assaut ennemi.

seconde-megiddo-04
Arrivée des premières lignes égyptiennes sur les défenses adverses

Le pharaon Nékao II, pressé d’en finir, se porte sur l’aile gauche pour organiser l’attaque, laissant son aile droite, progressant de l’autre côté de la rivière, sans réelle instruction alors qu’elle est opposée à de la cavalerie légère. A sa grande surprise, les Hébreux résistent, avant de replier légèrement en ordre.
Pour Josias, l’objectif est de protéger le camp, où sont gardées les reliques, et de tenir jusqu’à la nuit. L’obscurité lui permettra de retraiter vers le sud et de sauver son armée.
seconde-megiddo-01
Nékao II lance ses chars à l’assaut

Mais, au fil des heures, la situation devient de plus en plus difficile. Une manœuvre de l’infanterie lourde égyptienne, appuyée par le régiment des gardes sacrés, déborde l’aile droite de l’armée de Juda et prend de flanc une unité de chars. Josias réagit bien en tenant une manœuvre de diversion sur les arrières ennemis en envoyant sa cavalerie légère, mais cette dernière est bien contrôlée par les archers légers égyptiens et les javeliniers lybiens.
seconde-megiddo-03
La deuxième ligne de défense du royaume de Juda

Pliant sous la puissance égyptienne, regroupé autour de leur campement, les Hébreux, à la limite rompre, prient pour l’arrivée de l’obscurité. Sentant la victoire proche, Nékao II lance toutes ses troupes à l’assaut. Son aile droite, composé d’unités mixtes à base d’archers et de lanciers, se déploie au nord de la rivière et arrose de traits l’ennemi, qui garde tout de même sa position. Le gros de l’armée égyptienne frappe alors au centre, avec pour but de s’emparer du campement ennemi. Josias, haranguant ses troupes leur donne alors le courage nécessaire pour repousser cette nouvel assaut.
seconde-megiddo-02
Les dernières défenses… Elles tiendront

Comme la nuit tombe, Nékao II,  avec un mélange de déception et de respect pour l’adversaire, ordonne alors de cesser l’attaque. Pour Josias, bien que son armée ait subi de grosses pertes, l’essentiel est accompli : il a stoppé la puissante armée du pharaon.
 

Share:

Donner votre avis!

Laisser un commentaire