Champs de bataille XXIV à l’Aghja

aghja 03
Bonne petite chambrée de Guerrieri hier soir à l’Aghja pour une nouvelle soirée Champs de Bataille (XXIVe du nom), qui s’est prolongée très tard dans la nuit, et dans une excellente ambiance. Le début des hostilités s’est fait sur deux parties de DBA comptant pour le Trophée Sampieru Corsu. Sur la première table, il n’y a pas eu beaucoup de suspense dans un affrontement entre les Français Féodaux de Philippe Auguste et les Anglais Féodaux d’Henry II avec une victoire de Nicolas sur Laurent 5-1/4-0. Sur la seconde table, le combat entre les phalanges Séleucides et les hoplites des cités grecques fut nettement plus âpre. Au bout des 50 minutes du temps réglementaire, la première manche s’achevait sur le score de 1-0 en faveur d’Yves (classement actuel du Trophée ici). Deuxième manche vendredi prochain ! Jérôme n’a pas dit son dernier mot. Parallèlement à DBA, nos jeunes se livraient à quelques séances de Mordheim, la règle qui semble avoir définitivement remplacé Warhammer et Warhammer 40K au sein du club.

aghja08
Français féodaux contre Anglais féodaux, le choc de chevaliers!
aghja 02
Philippe Auguste fait sonner la charge.
aghja 01
Dans les plaines d’Epire, les lourdes troupes macédoniennes et grecques avancent au pas cadencé.
aghja 04
Le 28mm fantastique était présent avec Mordheim

En deuxième partie de soirée, c’était une séance « découverte » de la règle Commands and Colors Ancient. La partie s’est déroulée à petite échelle, avec un plateau Bataille de Westeros et de vieilles figurines antiques Heroic & Ros (mon dieu que c’est laid !) des armées Samnites et Carthaginoises. Etant donné que le soclage n’était pas organisé par bloc, les pertes étaient comptabilisées avec des marqueurs. A peine plus complexe que ses versions « light », Memoir 44 et Battlelore, C&CA est une règle dynamique, très rapidement assimilée – les explications à un néophyte durent à peine un quart d’heure – et finalement assez tactique un fois que l’on maîtrise bien les capacités spécifiques des unités. Ce qui, bien entendu, n’était pas le cas hier soir. Commands & Colors, portée à une échelle plus élevée (15mm ou 28mm), me semble la règle idéale pour amener le public vers le jeu d’Histoire. Cerise sur le gâteau, elle couvre également des périodes qui nous passionne, comme l’ère Napoléonienne (Commands and Colors Napoleonics ou Tactique, sa variante éditée par Vae Victis), la Guerre Civile Américaine (Battle Cry) et, depuis peu, la première guerre mondiale (The Great War, sorti fin 2015). On reverra, je pense, Commands & Colors dans les futurs champs de bataille.

aghja 09
Test de Commands & Colors Ancient avec plateau Battlelore et figurines 5mm Heroic & Ros

Enfin, la troisième partie de soirée était consacrée aux jeux de plateau, avec notamment une grosse partie de Runebound à six joueurs. Une aventure qui s’est terminée par la victoire du dragon maléfique, et très mal éduqué, Margrath. Une victoire difficile car après avoir affronté les aventuriers dans le combat final, il ne lui restait plus qu’un seul point de vie et le sort de la partie s’est jouée sur un seul jet de dés. Bon, en même temps, pour blesser le lézard avec son canif rouillé, le dernier joueur survivant, une sorte d’hurluberlu malchanceux qui a passé trois heures à errer sur le plateau en n’ayant obtenu comme résultat que des séjours à l’hôpital, devait obtenir un score minimum de 18 avec un D20. Autant dire que la Bête avait toute ses chances.

aghja06
Jusque là, tout se passait idéalement. Cela n’allait pas durer

Une super soirée, bien arrosée, comme d’habitude, et agrémentée par un ravitaillement en sandwiches, généreusement offerts par notre hôte Blaise, patron de l’Aghja.

Share:

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de