Darkest Dungeon en jeu de plateau chez Mythic Games

Sorti en 2016, Darkest Dungeon a marqué la grande histoire du jeu vidéo indépendant par la force de son succès. Un succès tel que quatre ans plus tard, le jeu est encore grandement pratiqué (c’est toujours un hit sur steam) et une suite est même sur le feu. Il faut bien dire que l’éditeur a réussi à trouver son public en lui proposant de relever un défi de taille à base de roguelike, de dungeon crawling et de RPG. A ce mélange explosif s’ajoute une grande difficulté, la gestion d’une caractéristique peu usitée (le stress) qui amène les personnages à agir bizarrement, voire même ”péter les plombs”, et une atmosphère dark (vu le titre, on s’en serait douté) très immersive.

Il aura fallu donc quatre années pour que ce best seller du jeu vidéo (édité par l’indépendant Red Hook Studio) se voit décliner en un jeu de plateau. Et c’est aux français de Mythic Games, toujours sur la brèche, que revient l’initiative. Pour l’occasion, nous avons interrogé Léonidas Vespérini, qui s’est aimablement plié au jeu du question-réponse.

G&P: Salut Léonidas! Comment est née l’idée de faire de Darkest Dungeon un jeu plateau? Est-ce une idée originale Mythic Games ? D’ailleurs, connais-tu le jeu vidéo?

Léonidas Vespérini: Bonjour, Nicolas ! C’est la première fois qu’on me pose cette question et elle est intéressante, car la naissance d’un projet est souvent le fruit de toutes sortes de circonstances. 🙂

Il y a environ 2 – 3 ans, nous cherchions pour Mythic Games une licence « porteuse » tirée d’un jeu vidéo. Nous pensions à un jeu en particulier, mais David Rakoto, auteur de HEL, n’était pas très fan de notre idée et a plutôt suggéré Darkest Dungeon, qu’il adorait. Il nous a vite convaincus de l’intérêt d’un tel projet et s’est proposé de contacter Red Hook, l’éditeur du jeu vidéo. Quelle n’a pas été notre surprise en ayant une réponse rapide et intéressée ! Il se trouve que les gens de Red Hook nous connaissaient bien et backaient nos jeux !

Pour ma part, je dois avouer que je ne connaissais pas ce jeu vidéo et m’y suis intéressé dès la description que David m’en a faite. Tout nous plait dans ce jeu : le thème, l’ambiance sombre et adulte, la DA, l’accessibilité apparente du jeu cachant en réalité une vraie profondeur… Ce jeu vidéo « indé » a d’ores et déjà marqué l’histoire et ce n’est pas pour rien que les fans lui vouent un véritable culte.

Quelle fut la démarche? Comment avez-vous appréhendé l’adaptation, notamment son mix entre roguelike hardcore, stratégie tour par tour et ambiance très sombre.

Le truc incroyable, c’est que deux de nos game developers, Nick et Argyris, des auteurs grecs basés en Angleterre, étaient des fans inconditionnels de Darkest Dungeon et avaient tous deux commencé à développer par plaisir et depuis deux ans leur propre adaptation en jeu de plateau. Quand nous avons signé le contrat avec Red Hook, nous les avons fait venir en France pour qu’ils nous fassent tester leur prototype… Et nous avons immédiatement été en phase avec les pistes qu’ils avaient explorées.

Ce que nous avons aimé, ce que Red Hook a aussi apprécié quand ils ont essayé le jeu, c’est qu’il s’agit d’un « vrai » jeu de plateau et non pas d’une retranscription pure et simple du jeu vidéo. Tous les éléments forts du jeu vidéo sont là, tout ce qui fait Darkest Dungeon est présent, mais ce n’est pas un copier-coller avec de jolies figurines à la place des bonshommes en pixel. Le principe du jeu reste le même : vous allez recruter une équipe de héros dont le but final est de vaincre le boss ultime du Darkest Dungeon, le « donjon ténébreux ».

Contrairement au jeu vidéo qui est un jeu solo, vous pouvez jouer de 1 à 4 joueurs, en coopératif. Vous contrôlez toujours une équipe de 4 héros à répartir parmi les joueurs. A 4 joueurs, évidemment, chaque joueur contrôle 1 héros. Le jeu se joue donc en campagne et pour pouvoir accéder au Darkest Dungeon, vous devrez vaincre trois boss en accomplissant une série de Quêtes qui vous feront parcourir toutes sortes de sinistres donjons, dans différents environnement. Vos héros peuvent progresser entre chaque quête, notamment lors de la phase du Hameau, s’équiper, se soigner et vous devez gérer leur stress, leurs phobies et surtout, les maintenir en vie ! La mortalité est élevée et lors d’une campagne, vous n’avez qu’un certain nombre de « héros de rechange ». Si trop de vos héros meurent avant le boss final du Darkest Dungeon, vous perdez la partie.

Si l’on retrouve, comme dans le jeu vidéo, les « postures » (1ère position offensive, deuxième position défensive, troisième position à distance et quatrième position de soutien), il y a aussi des particularités propres au jeu de plateau, la 3D en particulier : vous déplacez vos figurines dans des zones, vous calculez votre portée par rapport aux ennemis pour voir quelle compétence vous pouvez utiliser, etc. Comme dans le jeu vidéo, les combats se font au tour par tour, vous devez choisir les compétences à utiliser, votre position aura une grande importance, vous pouvez réorganiser cette position, etc. Vos héros peuvent contracter des maladies, développer des folies, générer du stress voire mourir d’une crise cardiaque…

L’ambiance est totalement fidèle au jeu vidéo et d’ailleurs, Chris Bourassa, le DA de Red Hook, est en contact quotidien avec notre DA. Ce dont nous sommes le plus fiers, c’est que le jeu peut plaire aussi bien aux fans du jeu vidéo qu’à ceux qui n’en ont jamais entendu parler.

Que peux-tu nous dire sur les détails techniques: dates de lancement, etc.?

Nous prévoyons de lancer Darkest Dungeon sur Kickstarter d’ici la fin de l’année. Nous avons annoncé une date assez vague pour le moment, Automne 2020. Nous sommes actuellement concentrés sur la livraison à nos backers de trois projets coup sur coup : Super Fantasy Brawl, Enchanters et Solomon Kane. Les livraisons de ces trois jeux vont s’enchaîner à partir de Septembre. Quand ces trois projets seront soit livrés, soit sur les bateaux, nous pourrons nous concentrer sur cette nouvelle campagne Kickstarter. D’ici là, nous allons révéler progressivement de plus en plus d’informations. La prochaine étape, c’est la UK Games Expo online, pendant laquelle on pourra tester en ligne Darkest Dungeon le jeu plateau. Mais nous espérons aussi pouvoir proposer des démos physiques, si la COVID le permet évidemment. Au pire, nous montrerons des vidéos filmées de parties.

Share:

1 avis sur “Darkest Dungeon en jeu de plateau chez Mythic Games

  1. Hello, un jeu qui semble très prometteur et dont je vais suivre l arrivée sur kickstarter…et quand une boite comme mythic Games en est à la tête… C est un gage de très grande qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.