L'éveil du maître du donjon (Glénat/2018)

‘’Gary, comme ses dés, était un personnage aux multiples facettes. Bien peu le connaissaient toutes. Il était très cultivé, passionné par l’histoire et les cultures, il adorait la vie. Il était généreux, fidèle, – parfois bien trop -, grincheux, colérique, blagueur, rabelaisien, hédoniste, stoïque, résistant, excessif, incroyablement créatif, travailleur acharné, mais surtout c’était un géant qui révolutionna le monde, et surtout celui du jeu, avec quelques dés et quelques feuilles de papier.’’

François Marcella-Froideval

Du haut de mes 54 ans, j’ai grandi avec Gygax et les jeux de rôle. J’aurai même tendance à dire que Gygax a rendu mon enfance plus supportable. Je m’explique. Enfant binoclard, malingre et asthmatique (oui, ce corps d’athlète que crée tant d’envie dans mon entourage, je ne l’ai obtenu que bien plus tard !), souvent mis à l’écart par mes camarades, je m’étais construit un univers imaginaire fait de lectures fantastiques (merci Tolkien, merci Howard, merci Moorcock). Un monde imaginaire où j’aimais à me réfugier, pendant que mes copains jouaient au foot. Puis, par un pur hasard, à la fin des années 70, je découvris qu’il existait un loisir qui pouvait me téléporter dans ces univers fantasmés. Le jeu de rôle me fit donc l’effet d’une révélation, un moyen de vivre, et de faire vivre, les aventures qui faisaient le cœur de mes lectures favorites.

Au final, Je dois beaucoup – énormément – à Gary Gigax. Mes meilleurs amis, les meilleurs moments de mon adolescence, je les ai connus autour d’une table de jeu. C’est pour cette raison que le créateur de Dungeons & Dragons occupe une place importante dans mon cœur. Et cela même si j’ai toujours préféré RuneQuest, l’un de ses jeux concurrents. D’ailleurs, deux des meilleurs moments de ma vie de post-adolescent furent mes rencontres avec Greg Stafford, créateur de RuneQuest, et Greg Gygax en personne –  pour ce qui concerne le second, j’ai été tellement intimidé que j’ai à peine réussi à prononcer trois mots.

C’est donc naturellement que je me suis procuré L’éveil du Maître du Donjon, ouvrage original puisqu’il s’agit d’une sorte de ‘’documentaire illustré’’ construit à partir d’entretiens entre l’auteur et les ‘’inventeurs’’ du jeu de rôle, à savoir Gary Gigax et Dave Arneson. Ce livre est à la fois un bel hommage à ces deux hommes qui ont changé la façon de concevoir le jeu de société et un récit qui reprend l’histoire de TSR, la compagnie éditrice du jeu. David Kushner, l’auteur, retrace l’histoire depuis ses origines, l’enfance de Gary Gigax, et n’évite aucune étape, pas même les plus « désagréables”, comme la stigmatisation dont fut victime le jeu de rôle au début des années 80. Il nous parle aussi de business. Un business qui a brisé de vieilles amitiés, et mes fantasmes de geek, par la même occasion. Car Dungeons & Dragons est aussi une histoire de gros sous. A côté de cela, l’auteur nous fait une démonstration simple, mais efficace, de l’influence de Dungeons & Dragons sur les loisirs contemporains (cinéma, jeux de plateau, jeux vidéo). Oui, car sans Gigax, le monde, aujourd’hui, ne serait pas du tout le même.

L’honnêteté du travail de David Kushner (aidé par Koren Shadmi au dessin) m’a séduit. J’ai même, par moment, ressenti une émotion, car l’ouvrage m’a ramené au cœur de ces années de découvertes, comme l’a fait récemment le visionnage de Stranger Things. Un effet ‘’madeleine de Proust’’ avec ses odeurs, ses amitiés, ses inoubliables soirées où le temps était comme suspendu. Un monde d’échange, de chamailleries amicales, de rires, mais aussi de craintes aux effets cathartiques. Un univers communautaire construit à partir de l’imaginaire du maître du donjon, certes, mais qui ne serait qu’une coquille vide sans la participation des joueurs, qui a travers leurs avatars, contribuent à prouver que l’esprit humain est un générateur d’idées qui va bien au-delà du simple raisonnement pragmatique.

Un chouette bouquin, dévoré en un temps record.

L’EVEIL DU MAÎTRE DU DONJON

titre original: Rise of the Dungeon Master – Gary Gigax and the creation of D&D

Ecrit par David Kushner

Illustré par Koren Shadmi

Post-face de François Marcella-Froideval

Paru aux éditions Glénat (mars 2018)

142 pages – 17,50€

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.