Nagashino 1575 & Shizugatake 1583: le nouveau wargame de Philippe Hardy

Philippe Hardy. Ce nom n’est pas inconnu des amateurs de wargames. Sans trop se tromper, l’on peut même dire que, au sein du petit monde qui compose l’aimable assemblée des concepteurs français, il figure parmi les plus connus et les plus estimés. Les lecteurs de Vae Victis le connaissent d’ailleurs très bien. Il est en effet le créateur de plusieurs jeux proposés en encart au cœur du vaillant périodique animé par Nicolas Stratigos et son équipe. On lui doit aussi des jeux proposés en boutiques comme Par le Fer, le Feu et la Foi (2014) et sa « suite » The Fate of Reiters (2019), édités par Hexasim ou l’excellent Marignan 1515, sorti lui chez Ludodélire. Un créateur prolixe, donc, mais qui s’est vu jusqu’alors vu bridé par le manque de possibilités d’édition. En France, le wargame traditionnel est vraiment le parent pauvre de la famille ludique. Une situation qui n’est pas pour décourager l’auteur lyonnais. Cette année, Philippe Hardy a décidé de prendre les choses à son compte en créant sa propre maison d’édition, avec des jeux en version multilingue. Son nom: Serious Historical Games. SHG pour les intimes.

Le premier jeu né sous ce label est intitulé Nagashino 1575 & Shizugatake 1583. Philippe Hardy le présente comme le premier épisode d’une série de wargames consacrés aux batailles qui ont marqué l’époque Sengoku (1477 – 1573). Il abandonne donc momentanément ces chers arquebusiers, lansquenets et reîtres pour nous inviter à redécouvrir les affrontements opposant les différents clans japonais et leurs ambitieux daimyos. L’échelle de jeu reste le grand tactique, un pion représentant 500 ashigarus ou samouraïs, 1000 servants et une artillerie, les pions « seigneurs » représente le commandant, son état-major et sa garde rapprochée. De centre à centre, deux hexagones représentent 300 mètres de terrain. Les règles proposent deux niveaux de jeu: des règles de base et des règles optionnelles (ajoutant de la difficulté mais aussi plus de réalisme).

Question contenu, si la boite ne contient pas les deux D6 nécessaires au jeu, on est devant un matériel de qualité, avec plus de 200 pions en carton fort prédécoupés et les plateaux de jeu composés de deux superbes cartes de Sébastien Brunel au format 59×41 imprimées recto-verso. Les pions sont illustrés par Pascal da Silva, que les lecteurs de Vae Victis connaissent bien. Quand à l’illustration de la boîte, elle est le fruit du grand Giuseppe Rava.

Conçus en collaboration avec Julien Peltier, les deux scénarios présentés dans cette boite permettent de reconstituer deux des batailles les plus célèbres de la période. A la rédaction, nous n’avons hélas pas eu l’occasion de les jouer mais le choix semble judicieux tant ces affrontements font interagir une grande variété de composantes militaires (sans parler d’inter-arme) qui en font des évènement historiquement marquants, comme à Nagashino l’utilisation des palissades et des arquebusiers contre des charges de cavalerie qui ramènent un peu au désastre français d’Azincourt.

Bref, si vous aimez le wargame, sachez qu’il va falloir désormais compter sérieusement sur Serious Historical Games, qui annonce déjà un autre jeu pour 2023 avec un retour aux guerres de religion nommé 1562: The Beginning of the Tragedy.

Dans cette nouvelle aventure, l’on souhaite donc bon vent à Philippe Hardy et longue vie à SHG!

LA FICHE TECHNIQUE

NAGASHINO 1575 & SHIZUGATAKE 1583

Un jeu de Philippe Hardy
Scénarios de Julien Peltier
Illustrations de Giuseppe Rava, Sébastien Brunel, Pascal da Silva

2 joueurs / 30 à 180 minutes /15 ans et plus
Thèmes: Histoire / Japon / XVIIe siècle
Mécaniques: Affrontements / Hexagones / D6 / Grand Tactique
Complexité: Initié à Expert
Matériel: 2 cartes 59×41 recto-verso, 260 pions, 1 aide de jeu, 1 livret de règles et scénarios
Edition: Serious Historical Games
Prix: 80,00€
Site internet: https://www.payfacile.com/serious-historical-g/home

Nicolas Lamberti

Nicolas Lamberti, journaliste et traducteur freelance, critique littéraire et réalisateur de télévision

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.