Campagne en Forêt Noire bientôt disponible chez Edge

Campagne en forêt Noire contient certains des éléments précédemment publiés pour le jeu de rôle sur L’Anneau Unique dans Ténèbres sur la forêt Noire. Ce matériel a été entièrement converti pour être compatible avec Aventures en Terre du Milieu et les règles de l’OGL. Pour profiter pleinement de cette campagne, vous devez disposer du Guide du Rhovanion, qui contient des informations supplémentaires sur le contexte et les ennemis et qui sera lui-aussi disponible chez Edge Entertainment dans les prochaines semaines.

Campagne en forêt Noire est un cadre de campagne complet pour Aventures en Terre du Milieu, situé dans et autour de la Forêt Noire et qui s’étend sur trois décennies. Il vous permettra de raconter votre propre saga épique, d’accompagner vos héros dans leur quête et d’en dérouler le récit devant eux, année après année.

PRESENTATION DE L’ÉDITEUR

Des pins chétifs de son extrémité septentrionale aux saules et hêtres du sud, la Forêt Noire englobe nombre de panoramas différents, qui partagent néanmoins tous une ambiance sinistre et inhospitalière.

Un Lieu Sombre

Il y a bien peu de trouées dans la voussure des ramures de la forêt. Les branches s’entremêlent, et feuilles sombres et dais de lichen masquent la lumière du soleil. Même au plus fort de la journée, la luminosité est faible. Au niveau du sol, un voyageur est entouré de toutes parts par une végétation épaisse, des toiles d’araignées collantes, des branches noueuses, des troncs noirs comme l’ébène.

Une Atmosphère Étouffante

Un vent qui soufflerait dans la Forêt Noire serait incapable de s’infiltrer au cœur des bois. Les feuilles dans les frondaisons peuvent bien bruisser pour produire des voix étranges et sinistres, pas le moindre souffle de vent n’atteindra le visage levé vers le ciel des voyageurs.

Sec Comme un Désert

On ne trouve que peu de ruisseaux et rivières au sein de la Forêt Noire. Pire encore, la plupart de ces cours d’eau offrent un flot noir et nauséabond, et les imprudents qui s’y désaltèrent en subissent d’étranges effets. Lorsqu’il pleut, l’eau glisse de feuille en feuille, et prend une saveur amère et une teinte brunâtre durant sa chute.

On Reste sur sa Faim

Trouver de la nourriture est une tâche ardue. Les Hommes des Bois savent fort bien qu’il ne faut pas manger les animaux à la fourrure noire dont la viande a un goût rance ; ils ont également appris quelles plantes peuvent être mangées sans risque, et quelles autres sont empoisonnées. Même pour l’aventurier expérimenté, se nourrir dans ces bois s’avère très difficile et même dangereux.

Pas de Hors Piste

Seules deux pistes d’une certaine envergure traversent l’intégralité de la Forêt Noire, les autres se limitant à de courts sentiers situés près des habitats des Hommes des Bois et du Palais du Roi des Elfes. Au cœur de la Forêt Noire, il est possible d’errer des mois durant sans trouver la trace d’une autre créature vivante… et parfois, cela vaut mieux.

Seuls ? Vraiment ?

La Forêt Noire déborde de toutes sortes de créatures. On y entend le hurlement des loups, la course furtive des écureuils, les croassements moqueurs des corbeaux, les cris des chauves-souris, sans pour autant voir le moindre signe de vie des jours durant. C’est une forêt primitive, un lieu inhospitalier pour toute créature qui se tient sur deux jambes.

Pas d’Espoir

La Forêt Noire est une mer d’arbres vert foncé, dans les infinies broussailles de laquelle un homme pourrait se noyer aussi sûrement que s’il était entraîné sous les vagues d’un océan. Quiconque quitte le sentier et ne possède pas de talents de forestier pour retrouver le chemin de son foyer finira inévitablement par périr dans les bois !

Nicolas Lamberti

Nicolas Lamberti, journaliste et traducteur freelance, critique littéraire et réalisateur de télévision

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.