Cartographers: la critique

Cartographers et un jeu de Flip & Write de Jordy Alan qui exploite l’univers du jeu de dés Roll Player. Ici, vous n’incarnez pas un aventurier devant affronter une adversité mais un cartographe employé par la reine Gimnax. Vous êtes chargé de cartographier des territoires qu’elle vient de conquérir. Bon, comme bon nombre de jeux de ce type, vous n’allez pas être submergé par le thème. Rien que le contenu de la boîte nous conforte rapidement dans ce sentiment.

Le contenu est en effet des plus austères. Un calepin qui regroupe les feuilles quadrillées faisant offices de parchemins, 4 crayons (vous pouvez jouer à plus de 4 mais il faudra ajouter vos propres crayons) et un deck de cartes (cartes Exploration, Décompte, Embuscade, Décret et Saison). Plus le livret de règles, bien entendu.

Une partie se joue en 4 manches, nommées les saisons. Lors de la mise en place du jeu, vous piochez 4 cartes Décompte, chacune étant attachée à une des 4 cartes Décret (A, B, C, D). A la fin de chaque saison, vous allez vous reporter à deux des cartes Décret pour comptabiliser vos points de victoire (les étoiles de réputation). Par exemple, à la fin de la phase d’été, on considère les instructions des cartes Décompte associées aux cartes Décret B et C. Chaque joueur reçoit également un feuille quadrillée (le parchemin) pour cartographier les territoires au fil de la partie, il y figure déjà des montagnes et des ruines.

Cartes Saison, Décret et Décompte
LES PRINCIPES DE JEU

Durant chaque saison, l’on va piocher une à une un nombre de cartes Exploration fixé par le type de la saison. A chaque fois qu’une carte Exploration est tirée, les joueurs vont devoir reporter sur leur parchemin le territoire désigné par la carte. Il y a parfois deux options. Le territoire est défini par deux critères : sa forme (un polyomino) et un type de terrain parmi les 4 existants (Forêt, Village, Ferme et Lac). Certaines cartes ont une de leur forme accompagnée d’une pièce. Si vous choisissez celle-ci, vous cochez une pièce sur votre parchemin. Idem quand vous entourez de terrains reconnus une montagne imprimée sur le parchemin.  Ces pièces vont vous rapporter des étoiles de réputation supplémentaires.

LES RUINES

Certaines cartes Exploration sont des cartes Ruines.  Quand on pioche une carte de ce type, on tire une autre carte Exploration. La forme de cette dernière doit alors être reportée sur le parchemin en recouvrant un icône Ruine. Si cela est impossible, vous pouvez remplir une case n’importe où sur votre feuille. Une contrainte qui est parfois bien difficile à respecter, et sujette à brainstorming.

Cartes Exploration, Ruine et Embuscade
ET L’INTERACTION

A plusieurs joueurs, les cartes Embuscade amènent le seul petit élément d’interraction.  Quand on tire une carte d’Exploration Embuscade, chaque joueur prend le parchemin du joueur placé a sa gauche et y dessine le polyomino imposé par la carte, avec l’icône Monstre comme type de terrain. A la fin de chaque saison, chaque case adjacente à une case Monstre qui est vide entraine une pénalité de un point lors du décompte. En mode solo, notons que l’emplacement est imposé par la carte Embuscade.

LE DÉCOMPTE

Quand une saison s’achève, on prend en considération les deux cartes Décompte validées par la carte Saison. Chaque joueur va alors marquer des points en fonction des contraintes. Par exemple, la carte Décompte Chemin Verdoyant rapporte une étoile de réputation par ligne ou colonne contenant au moins une case Forêt.  Pour débuter une autre saison, on re-mélange les cartes Exploration (en écartant les éventuelles cartes Embuscade déjà jouées).

A la fin de la saison Hiver, le joueur qui a remporté le plus d’étoiles de réputation remporte la partie.

L’AVIS DE G&P

Planification et optimisation sont au programme de Cartographers, un jeu de Flip & Write et de placement de polyominos.  Généralement, je ne suis pas friand de ce type de jeu, qui oublie totalement le thème pour privilégier l’aspect casse-tête. Je m’en lasse très vite, surtout en solo. Pour Cartographers, c’est un peu différent, principalement grâce au bon équilibre trouvé entre contrôle et improvisation… avec même un peu de chance. J’apprécie également l’introduction d’une légère interraction entre les joueurs grâce aux cartes Embuscade. On a donc ici affaire à un jeu austère, certes, voire tristounet, mais qui dans le registre du jeu F&W sort quand même un peu du lot. les amateurs de F&W, eux, apprécieront certainement (d’où surement sa sélection pour le Kennerspiel des Jahres)

A noter dans la boite la présence d’une petite extension qui procure des Compétences qui permettent de modifier, contre la dépense de pièces, les consignes de la carte Exploration.

J’AIME BIEN

FICHE TECHNIQUE

CARTOGRAPHERS

Un jeu de Flip & Write de Jordy Alan
Illustrations de Lucas Ribeiro
1 joueur et plus / De 30 à 45 minutes / 10 ans et plus
Éditeur: Intrafin Games
Matériel: Bloc de 100 feuilles recto-verso, 41 cartes, 4 crayons, livret de règles
Distributeur: Intrafin Games
Prix: 18,90€
Site internet: http://www.intrafin.eu/fr/board-games/cartographers-a-roll-player-s-tale-jeu-de-plateau-vf-23341

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.