Commando Barbare: la critique

Black Books éditions emmène son système de jeu de rôle Chroniques Oubliées Fantasy dans l’univers de Joan Sfar, auteur prolifique de bande dessinée, illustrateur, romancier et réalisateur français. Auteur de très nombreuses bandes dessinées, il est notamment connu pour ses séries Le Chat du rabbin qu’il a ensuite adaptées au cinéma, et Donjon. Pour l’occasion, ils ont laissé les crayons à Nicolas Kéramidas créateur avec Didier Crisse de la bande-dessinée Luuna.

Ces deux artistes  et les deux auteurs, Romain « Belaran » Pelisse et Adrien « Feldo » Saurat, vous proposent de partir à l’aventure dans un monde où plus rien ne fonctionne.

Commando Barbare est un concept d’univers étendu, avec une bande dessinée, un roman illustré, mais aussi un jeu de rôle de fantasy.

Ce livre de 200 pages propose toutes les règles indispensables pour créer des personnages et jouer à Commando Barbare jusqu’ au quatrième niveau. Il s’agit aussi et surtout d’une grande campagne en cinq aventures, spécialement pensée pour des débutants ou des joueurs habitués souhaitant une nouvelle expérience de jeu avec Chroniques Oubliées Fantasy.

Passés les premiers chapitres donnant les bases pour débutants, nous rentrons enfin dans l’univers de Commando Barbare ( CB).

Joan Sfar: »…Imaginez un univers où des tas d’abrutis croient dur comme fer qu’il existe pour de vrai un Mal et un Bien, avec majuscule tous les deux, s’il vous plaît. Mieux ! Dans ce monde, le camp du Bien a gagné depuis des générations et utilise tous les moyens possibles pour convaincre les citoyens des Royaumes du Bien que vraiment, tout va bien…/… le Mal, toutes ces espèces vaincues, soi-disant nuisibles par essence, tous ces régimes politiques, ces idées, ces magies dont on n’a pas voulu… Ont-ils vraiment disparu ? »

Les royaumes du bien se dévoileront au fur et à mesure des péripéties des joueurs au fil des scénarios fournis. Détail important: dans CB nous incarnons des nains parmi trois ethnies différentes qui développeront des Voies spécifiques:

Le nain litvak fait partie de la classe dominante de la cité. Tout est fait pour que lui et sa communauté possèdent l’essentiel de la ville

Le nain ritalien bénéficie d’une situation moins privilégiée, mais se repose plus facilement sur sa communauté afin de sortir des situations difficiles.

Le nain cavernicole mène en général une vie humble et discrète. Habitué aux cabanes ou aux cavernes isolées au lieu de confort douillet de la ville.

 Nous pourrons également adopter l’un des cinq profils suivants : le Couleuvrier, l’Ensauvagé, le Héraut, le Noble et le Traqueur. Chaque profil possède ses propres Voies jusqu’au rang 4 mais aussi sa petite règle spéciale. Ainsi l’Ensauvagé est un expert dans l’usage des champignons et le Héraut bénéficie d’une protection contre les sorts.

Tout est raccord avec le jeu de rôle old school de retour ces dernières années. La principale originalité de cette production est le passage de niveau. contrairement à de nombreux autres jeux, nous verrons ici les personnages monter de niveau en pleine séance, et non durant les temps intermédiaires comme cela se fait souvent.

Au début de chaque partie, le joueur possède une barre de progression partant de 18+ , puis 12+ et 6+. Ces niveaux sont des tests à faire lors d’actes jugés «  d’éclats » par le MJ, en combat ou en rollplay. Le joueur «  en feu » fait son test selon sa barre de progression. Si c’est par exemple son deuxième moment de grâce et qu’il a réussi lors de son premier test, il devra lancer un dé 20 et faire 12+ pour faire avancer son prochain test sur 6+, dernière étape avant une montée de niveau immédiate. A noter que si il fait un 20 à n’importe quel test, il monte de niveau aussitôt. Un jet de un bloque au contraire toute montée précoce et fera attendre le joueur jusqu’à la fin de la cession.

Pour plus de fun, CB introduit des effets de l’épiphanie. Prendre un niveau crée un effet de jeu selon une table de  dé 20. De la folie passagère ( imaginer en plein combat) à une illumination céleste ( bonus temporaire).

Le Bestiaire contient une quarantaine de créatures, de l’araignée au dragon. Un catalogue suffisant pour ajouter des rencontres dans les histoires proposées dans la campagne

La deuxième moitié de l’ouvrage est consacrée à une campagne divisée en cinq longs scénarios qui va débuter dans une station de ski de la belle cité naine de Gerçure d’orteils.

L’AVIS DE G&P

Nicolas kéramidas n’a pas été avare en illustrations style BD coloré et son style fait écho à cet univers un peu déjanté mais toujours amusant. On a du mal à prendre ces nains au sérieux. En plus sur des skis…

Le moteur du jeu de COF est connu maintenant et facilite l’accès aux nouveaux joueurs. Les anciens peuvent se reposer et se concentrer sur l univers et rejouer avec des tables de blessures réalistes.

Mon enthousiasme a fait un bond à la découverte du système de montée de niveau dans l’instant. J’imagine déjà les situations causasses engendrées par un joueur qui level up mais pête un câble.

Les scénarios sont très complets et apportent beaucoup d’aides ce qui permet à un maître de jeux débutant de se lancer.

Au final, une belle édition richement illustrée dans un univers propre à Joan Sfar et issu de ses BD.

LA FICHE TECHNIQUE

COMMANDO BARBARE

Créateur de l’univers: Joann Sfar
Direction artistique: Nicolas Keramidas
Auteurs principaux: Romain « Belaran » Pelisse et Adrien « Feldo » Saurat
Textes additionnels: Thomas Berjoan et Joann Sfar
Règles originales de COF: David Burckle et Damien Coltice
Développement de COF: Laurent Kegron Bernasconi
Illustrations: Nicolas Kéramidas
Edition: Black Book Éditions
Matériel: livre de 200 pages couleurs format US letter à couverture cartonnée.
Prix: 39,90€

Retrouvez Commando Barbare sur le site de Black Book Éditions


Joel Rozan

Boulimique ludique, apprécie particulièrement les festins riches en pions et en meeples

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.