FROM SALERNO TO ROME: REVIVEZ LA CAMPAGNE D’ITALIE SUR KICKSTARTER

La maison d’édition italienne annonce le lancement sur kickstarter d’un nouveau wargame de Sergio Schiavi (Radetsky March). Cette fois, avec ‘’From Salerno to Rome’’, c’est la seconde guerre mondiale qui est à l’honneur avec la campagne d’Italie.

Ce dernier opus de Dissimula Edizioni est un jeu plus ambitieux de RM, avec un système de jeu plus complexe, deux cartes et plus de 550 pions.

FSTR couvre, naturellement, la première partie de la campagne, à partir du débarquement des alliés a Salerno jusqu’à la prise de Rome et donc les combats acharnés pour la tête de débarquement, Cassino, la ligne Gustav, Ortona…

Les régles matérialisent la supériorité en hommes et matériaux et la détermination des alliés opposée à l’expertise tactique et à la maîtrise défensive des allemands.

Le “et si” -The Kesselring option– permette au joueurs de simuler les conséquences de la mise en œuvre du projet de Kesselring d’une puissante contre-offensive, avec un SS panzerkorps entier lancé en direction de Foggia et des plaines de la Pouille: le jeu change totalement!

En sus du jeu campagne et de –The Kesselring options– quatre autres scénarios sont proposés, de durées différentes: Ortona, Salerno, Anzio et Cassino (op. Shingle) et Diadem, la percée de la ligne Gustav.

L’Echelle du jeu se situe à mi-chemin entre l’opérationnel et le stratégique. Chaque tour de jeu représente un mois de temps réel, mais est divisée en un nombre variable d’impulsions, durant lesquelles les deux joueurs peuvent faire agir leur unité ou réagir aux actions de son adversaire. Un hex mesure 18 km de terrain réel, les unités sont des brigades, des régiments, des bataillons ou des groupes de 15 à 30 chars.

L’activation des unités est pilotée par l’affectation de points d’activation que chaque joueur a à disposition au début de chaque tour de jeu. Les points d’activation peuvent être utilisée soit pour activer divisions ou corps d’armée, soit pour déclencher des opérations spéciales: débarquements, appui arienne, reconnaissance, construction de ligne fortifiée, etc.

Le système des point d’activations engendre une grande incertitude dans le jeu: chaque partie sera différente des précédentes. Les joueurs doivent planifier avec grand soin leur stratégie et affronter constamment décisions cruciales.

Les règles couvrent en détail: combats, percées, tirs d’artillerie, réserves, renforts, , appui naval, ravitaillement en terrain normal ou montagneux.

Pour vaincre, le joueur allemand doit contrer les efforts déployés par les alliés pour conquérir Rome: il peut gagner en rejetant à la mer la 5eme armée US a Salerno, en empêchant les alliés d’atteindre leur conditions de victoire en fin de partie ou, à n’importe quel moment, si les alliés atteignent un certain niveau de pertes.

Enfin, mais également importante, l’effort de Dissimula Edizioni concernant les aspects graphiques et la qualité des composant de FSTR.

Les silhouettes des blindés, des pièces d’artillerie et des avions ont été créés spécialement pour FSTR. Les silhouettes correspondent le plus possible aux matériaux historiquement utilisés par les unités. Les pions des blindés offrent un choix très variée reprenant les camouflages utilisés dans la campagne. Les pions -appui aérien – sont tous différents les uns des autres.

Grâce à un nouveau fournisseur les pions seront de meilleure qualité, plus épais et plus fins graphiquement de ceux de Radetzky March

Et enfin, point important, les règles. Le jeu sera disponible en italien et en anglais (pas de français, hélas).

La page kickstarter de From Salerno to Rome.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.