GOB’Z’HEROES – LE TEST

L’éminent Gob’Vinci entama des recherches sur les Gob’z. Nul ne sait comment il recueilli autant d’informations sur Gob’Da lui-même ou de ses Gob’z heroes. Gob’Vinci a disparu depuis longtemps laissant son projet inachevé. Il aurait été soit capturé et torturé par Gob’Capone, soit il se serait rangé du côté de Gob’Da (de gré ou de force). La version de l’histoire étant changeante selon l’interlocuteur (qui se fie à un Gob’ ? Vraiment… ?). Ce qui est certain, c’est que disparurent avec Gob’Vinci les dernières preuves de l’existence de matière grise sur les terres de Gob’z… Pour connaître la suite de l’histoire, il va vous falloir acheter le jeu.

GOB’Z HEROES est un jeu d’affrontement dans lequel chaque joueur dirige une bande de gobelins. La boîte de base présentée ici est conçue pour des parties à deux joueurs. Elle contient 4 dalles de terrain, imprimées recto verso, qui permet de composer un plateau modulable, sept figurines en plastique de Gob’z, les decks de cartes Combo, Equipement, Objectif et Personnages, et trois gros dés en mousse. La boîte et le livret de règles sont joliment illustrée par Kevin DeCastro. Cette boîte de base contient tout le nécessaire pour débuter. Si les joueurs désirent prolonger l’expérience, l’éditeur LUMBERJACK propose à la vente de nombreuses autres figurines. Il en est de même pour les dalles de terrain, les cartes Equipement, etc.

PRINCIPES DE JEU

Après avoir mis en place le plateau de jeu, les joueurs vont déployer leurs équipes dans des coins opposés. Chaque gobelin de GOB’Z HEROES est une version gobelinoïde d’un célèbre personnage de fiction. Sept d’entre eux sont fournis dans cette boîte de base : Gob’Capone et sa mitraillette, Gob’Jones et son fouet, Gob’Kong et ses gros poings, Gob’Joker et son flingue, Gob’Inator le bourrin, Gob’Bond et son Walter PPK et Gob’zombi, qui peut infecter ses victimes. Les figurines sont très chouettes et de belle facture. En plus de caractéristiques de Ration, Charisme, Mouvement et Force, chaque Gob’z possède un Trait et une Capacité Génétique qui le rend unique. Par exemple, Gob’Jones a le trait Légende Vivante : tant qu’il est en jeu, sa présence inflige un malus de -1 dans la phase de rationnement (voir plus loin) du groupe adverse. Certains Gob’z débutent la partie avec un équipement (un fouet pour Gob’Jones) mais d’autres armes peuvent être trouvées sur le terrain, en dévoilant des marqueurs Caisse de munition. Les Capacités Génétiques modifient la règle de base, par exemple la Capacité Génétique MALADROIT  affecte le jet de Dextérité du Gob’z affecté.

Chaque joueur va composer une équipe en respectant des limitations en points de Ration.  A deux joueurs, le maximum autorisé est de 12 points de Ration par équipe. Notez que ce capital ne peut pas être atteint avec les personnages de la boîte de base. La caractéristique Ration d’un personnage est importante car c’est elle qui détermine s’il peut être activé durant le tour. Chaque joueur va exécuter un tour de jeu jusqu’à ce que l’un des camps ait atteint un nombre de points de victoire déterminé lors de la mise en place de la partie. Chaque tour se déroule en trois phases :

  • La première phase est la phase de rationnement. Le joueur actif identifie le Gob’z ayant la valeur Charisme la plus élevée, il est le leader pour le tour. Le Charisme fixe le nombre de Rations qui pourront être dépensées dans le tour, en d’autres mots, le nombre de points d’action disponible.
  • Lors de la phase deux, le joueur va activer ses Gob’z les uns après les autres, soustrayant à chaque fois sa valeur Ration du capital fixé par le Charisme du leader. Durant un tour, un Gob’z peut se déplacer et attaquer (par contre, il ne peut pas se déplacer après avoir attaqué).
  • Dans la troisième phase, le joueur remet son équipe en état, en redressant les Gob’z ‘’Sonnés’’ lors du tour précédent (ils n’ont pas joué dans ce tour).

Les combats sont gérés de façon assez simple. GOB’Z HEROES est un jeu de  gross’baffes, il n’y a pas de mort. Quand un Gob’z attaque un adversaire, il effectue un jet de dextérité en lançant un dé (ou plus si on utilise certaines armes). L’attaque est réussie si le joueur obtient un 4+. C’est simple, non ? Après on compare la force des deux protagonistes (ou leurs armes). Si la force de l’attaquant (ou de l’arme utilisée) est inférieure ou égale à celle de la cible, cette dernière subit une Chatouille. Si la force de l’attaquant est supérieure à celle de la cible, cette dernière est ‘’sonnée’’ (la figurine est couchée et le personnage ne pourra être jouée le tour suivant). Par contre, si la force de l’attaquant est le double de celle de la cible ‘’sonnée’’, cette dernière est mise KO, retirée du plateau et l’attaquant marque des points de victoire puis pioche un carte Combo. Une figurine qui a accumule 4 marqueurs Chatouille est KO par mort de rire.

L’AVIS DE G&P

Sous des airs légers de baston gobeline se cache un petit jeu tactique assez bien troussé. Après une première partie, qui se résume souvent en un rentre-dedans aussi expéditif que rigolo, le joueur va prendre conscience que, pour gagner, il va devoir développer une stratégie prenant en compte les capacités spéciales (traits et capacités génétiques) de ses Gob’z, les éléments du terrain (utiliser les couverts à bon escient, placer son sniper sur un niveau supérieur…) et sa main de cartes Combo. Négliger ces dernières est une grosse erreur tant elles peuvent changer le cours d’une partie. Un joueur qui oublierait de les utiliser (ou qui les cramerait inutilement) pourrait se voir sonner un adversaire en boucle sans arriver à le mettre KO. En modifiant la Force de l’adversaire, ou de l’attaquant, en attribuant des Capacités Génétiques, les cartes Combo changent radicalement le résultat d’un combat. Autre méthode, attaquer à plusieurs et profiter qu’un adversaire soit au sol pour l’achever d’un peu glorieux mais efficace coup bas ! Bref, il n’y a pas qu’une seule façon d’arriver à ses fins. Seule impératif : avoir un peu de chance aux dés.

Avec un système de règles simple et un plateau de jeu assez lisible, GOB’Z HEROES est un jeu fluide et immersif. Alors, certes, il ne révolutionne pas le genre, sa différence, il la marque par des figurines de gobelins marrantes et bourrées de références geeks. Le seul écueil, mais pas le moindre, qui a surement freiné le succès et le développement de ce jeu sorti en boutique en 2017 (après une campagne Kickstarter réussie), est le prix des figurines, que je trouve un peu élevé pour du jeu de plateau (d’environ 10€ pour les plus petites à 25€ pour les plus grandes). Certes elles sont très jolies mais l’investissement pour prolonger et développer l’expérience est apte à décourager les joueurs. Se contenter de la boîte de base est une solution, mais qui, par manque de contenu, pèche en rejouabilité et n’exploite pas toute la richesse du jeu (certaines cartes présentes dans la boîte ne peuvent même pas être utilisées), faisant de GOB’Z HEROES un jeu d’apéro de luxe.

Points forts

De très jolies figurines

Une atmosphère fun

Des règles simples et efficaces

Points faibles

Un manque de rejouabilité

Contenu un peu léger pour le prix.

GOB’Z HEROES

Un jeu de Fabien FRIESS et Antoine ROFFE

Illustrations de Kevin DeCASTRO

Edité par LUMBERJACK STUDIO, distribué par BLACKROCK

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.