Hawkmoon: le retour du duc de Köln se fait sur Ulule

En 1988 sortait chez Oriflam un jeu de rôle qui puisait son inspiration au cœur d’un environnement baroque et épique baptisé le Tragique Millénaire. Issu de l’œuvre éponyme de Michael Moorcock, Hawkmoon se posait comme une suite logique de sa gamme du Cycle du Champion Éternel. Une gamme entamée chez Oriflam avec Stormbringer un an plus tôt.

Hawkmoon place son action dans un futur post-apocalyptique où la civilisation est plongée dans des âges sombres qui, en Europe, évoquent plus ou moins notre moyen-âge. Ce qui les différencie est la présence d’artefacts qui sont autant de témoignages de temps anciens, des objets hérités d’un âge révolu et dont l’origine demeure mystérieuse dans les esprits contemporains. Mais cette méconnaissance n’empêche pas certains groupes humains d’user pour leur profit de la puissance de ces technologies considérées comme magiques. Comme la nation pervertie de Granbretanne, des porteurs de masques d’animaux qui imitent leurs animaux-totems en caricaturant leurs comportements. Grace à leur grande cruauté mais aussi leurs sorciers qui ont réussi à domestiquer ces reliques pour créer des armes et des machines volantes, les Granbretons sont parvenus à prendre le contrôle d’une grande partie du continent européen. Mais ils ont trouvé un adversaire à leur mesure dans Dorian Hawkmoon, duc de Köln.

Les éditions Oriflam de 1988 et 1996

D’abord prisonnier du cruel Meladius et du Joyau Noir, Dorian Hawkmoon va se libérer de son statut d’esclave pour se voir propulser leader de la résistance contre le Ténébreux Empire. Avec ses alliés, le comte Airain de Kamarg, le sage Noblegent, le repenti Huillam d’Averc, le brave Oladahn et le mystérieux Guerrier d’Or et de Jais, il va se lancer à corps perdu dans une lutte contre ces immondes Granbretons qui n’ont qu’une devise : « Mort à la vie ». Il s’en suit une orgie d’aventures toutes plus incroyables et épiques les unes que les autres.

Sorti un peu dans la discrétion aux USA, le jeu de rôle eut un franc succès en France, bénéficiant même d’une seconde édition en 1996. Le système de règles était une version épurée du Basic Role Playing de Chaosium, comme RuneQuest et Stormbringer. Si beaucoup peuvent critiquer, avec leurs raisons mais en oubliant (volontairement ou non) la démarche pastiche de Michael Moorcock, la pauvreté de l’œuvre littéraire, force est de dire que le jeu de rôle propose un terrain de jeu aussi large que riche. Certes, les canons sont celui de la fantasy, un medfan bien lourdingue avec ses stéréotypes, mais pas que. Pour le meneur de jeu, la Granbretanne est un extraordinaire catalogue de PNJs hauts en couleurs et l’Europe du Tragique Millénaire offre de belles opportunités d’aventures. Vous l’avez compris, on y a beaucoup joué. Et l’expérience fut belle.

Ce n’est donc pas sans un certain plaisir que j’ai appris l’initiative de TITAM – Département des Sombres Projets d’éditer une nouvelle version d’Hawkmoon. La campagne débutera sur Ulule le 29 avril 2021. Evidemment, dès que l’on en saura plus, on ne manquera pas de vous informer de ces spécificités de cette nouvelle édition, qui bénéficiera bien entendu d’une motorisation spécifique.

Pour être informer du lancement de la campagne

Nicolas Lamberti

Nicolas Lamberti, journaliste et traducteur freelance, critique littéraire et réalisateur de télévision

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.