Lost Explorers: l’avis de G&P

De la rédaction des éditions Ludonaute nous arrive un extraordinaire scoop : la révélation de l’existence d’un monde perdu ! Il reste cependant un problème : son entrée reste inconnue. Une course s’engage alors être pour le premier à localiser le lieu où l’on peut accéder à ce monde souterrain. Et vous, aventuriers, vous faites également partie du jeu !

UNE COSMÉTIQUE SÉDUISANTE

Lost Explorers est présenté dans une élégante boîte au couvercle aimanté, brillamment illustrée par Christine Deschamps. Une illustration qui évoque voyage et aventure exotique. A l’intérieur, un grand nombre de jetons en carton épais, des petits meeples, des pions à depuncher et une grille qui va servir à transformer votre boite, une fois ouverte, en plateau de jeu. L’idée n’est pas nouvelle, certes, mais ici, elle est joliment mise en forme.

Dans ce jeu, Cédrick Chaboussit (l’auteur de Lewis & Clarke est particulièrement actif ces derniers temps) nous emmène dans un univers vernien digne du Testament d’un excentrique ou d’un Voyage au centre de la terre. On peut également penser, en fonction de ses références, à une aventure pulp d’Indiana Jones. Ici, les joueurs (de 2 à 4), à partir de leur base de Venise, doivent voyager à travers le monde pour réunir les éléments d’un puzzle qui, une fois rassemblés, leur permettra d’être le premier à localiser l’entrée du monde perdu. Mais pour cela, les aventuriers devront trouver les moyens pour se rendre sur les différents endroits du globe, que cela soit en bateau, en train, en avion ou en ballon !

LES PRINCIPES DU JEU

Lost Explorers est un jeu de placement d’ouvrier et de collecte. Le but du jeu est d’être le premier à réunir quatre marqueurs Indice en faisant progresser ses meeples Chef d’expédition sur les deux pistes Découverte (qui sont en fait des pistes de score). Et pour faire progresser ses meeples Chef d’expédition, il va falloir compléter des missions. Mais comment procède-t-on ?

Le jeu se divise en deux phases.

Lors de la première phase, le joueur va placer ses meeples Membre d’expédition sur les différents emplacements du plateau : soit sur une zone Equipement, soit sur un Lieu du plateau (mais pour ce dernier, il va devoir remplir des conditions).

Quand il pose un meeple sur une zone Équipement, il prend le premier jeton de la pioche qui lui fait face. Un jeton est imprimé recto verso ; le recto indique un Véhicule, le verso une Mission. Le joueur choisit alors une face et pose le jeton devant lui (comme ressource Véhicule ou comme nouvelle Mission). Le choix est définitif.

Pour poser un meeple sur un Lieu du plateau, le joueur doit posséder tous les jetons Véhicule exigés et s’en défausser d’un (ou le remettre à l’adversaire s’il a un meeple sur le Lieu). Par exemple, pour visiter les ruines aztèques ou mayas du Mexique, il doit posséder deux jetons Bateau et s’en défausser d’un. Ou pour se rendre sur la muraille de Chine, il doit être en possession de 2 jetons Train et d’un jeton Ballon (et s’en défausser d’un).

En dehors du premier tour de jeu, un joueur est libre de poser autant de meeples (donc de 1 à 4) qu’il le souhaite (du moment qu’il remplisse les conditions pour se faire).

Dans la phase 2, le joueur va vérifier s’il remplit les conditions pour remplir une Mission. Un jeton Mission est une combinaison unique de 2 ou 3 lieux, représentés par leurs icones. Par exemple, une Mission avec une combinaison de 3 lieux peut vous demander d’avoir un meeple Membre d’expédition sur la Muraille de Chine, un chez les aborigènes d’Australie et un en Inde. Si c’est le cas, vous défaussez le jeton Mission et récupérez un de vos meeples Membre d’expédition qui est placé sur un des lieux.  Enfin, vous avancez sur une des pistes de score (celle correspondant à la couleur du jeton Misssion) le meeple Chef d’expédition d’autant de cases que la combinaison du Jeton Mission (3 cases dans l’exemple précédent). Si vous arrivez à une case Indice, vous piochez un pion Indice.

Le premier a réunir 4 pions Indice remporte la partie ! C’est simplissime.

L’AVIS DE GUERRE & PLOMB

Que dire de Lost Explorers ? J’ai un petit peu de mal à trancher, j’aime bien mais… Je m’explique.

La cosmétique est au top. Heureusement car c’est l’unique aspect qui évoque le thème. Au niveau ergonomique, l’iconographie est vraiment petite pour les quinquas comme moi à la vue basse et la réserve des emplacements de jetons est mal conçue (les jetons glissent en permanence). La boite, par contre, est vraiment très élégante. J’aime beaucoup.

Au niveau des l’accessibilité des règles, rien à redire avec une mécanique simple de collecte et gestion de ressources et de placement d’ouvriers. Tu paie la pose d’ouvrier avec les jetons Ressource (les Véhicules), tu remplis ta mission en posant x ouvriers sur les Lieux demandés et tu marque x points. Le coté interaction est limité mais il existe avec la pose d’un ouvrier qui peut déloger un ouvrier adverse. Les plus aguerris joueront donc en tenant compte du jeu de l’adversaire, avec la possibilité de le contrarier.

Lost Explorers repose sur une mécanique simple, donc accessible, mais cet atout est également son point faible. En fait, c’est vite répétitif. Avec une durée de jeu de 15 à 20 minutes, Lost Explorers aurait été vraiment bien, mais avec le double, ça ronronne et on finit par s’ennuyer un peu. Pas beaucoup, mais un peu. Du moins, c’est le cas de ma table de joueurs.

A noter que le jeu réserve une fin assez amusante. Quand le joueur a réuni ses 4 pions Indice, il fait le total des chiffres qui sont imprimés sur les pions et flashe le QR code correspondant sur le livret de règles. Cela ouvre une page Googgle map qui lui indique où se situe l’entrée du monde perdu ! Complètement inutile donc indispensable.

Au final, Lost Explorers, s’adresse plutôt à un public familial et/ou casual.  De jolis visuels, une jolie boite, une mécanique accessible à tous mais des durées de partie un peu trop longues pour ce type de produit et qui risquent de lasser certains joueurs, notamment les plus aguerris.

LOST EXPLORERS SUR GUERRE & PLOMB

Share:
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments