Meeple Land: la critique

Dans Meeple Land, deux à quatre joueurs se voient confier la construction et la gestion d’un parc d’attraction. La tache ne va pas être simple car ils vont devoir partir d’un simple terrain vague pour, au final, proposer aux visiteurs le parc le plus attractif possible. Et pour ce faire, ils vont devoir dépenser sans compter… ou presque. Car les fonds ne sont pas illimités.

UNE CHOUETTE BOÎTE, UN CHOUETTE CONTENU

Le jeu est présenté dans une imposante boîte cloche. Quand l’on retire le couvercle, une belle surprise nous attend : l’espace de rangement est en plastique thermoformé. Un luxe, de nos jours (n’en déplaise aux écologistes, c’est bien pratique). A l’intérieur, beaucoup de matériel à dépuncher et plein de petits meeples en bois (les futurs visiteurs de vos parcs). Les nombreuses tuiles en carton affichent une belle épaisseur (sauf les tuiles Car, qui sont étrangement fines au regard de leur usage), ce qui augure une belle longévité. Enfin, visuellement, là encore, c’est une totale  réussite, avec des illustrations de Tomek Larek très fun, qui collent parfaitement au thème et contribuent au ressenti.

MANÉGES, TOILETTES ET RESTAURATION

La mécanique de jeu est très accessible et la règle tient en quatre pages. Armés d’une petit somme d’argent, les joueurs vont devoir, à travers quatre manches, acheter des attractions ou des services et les placer sur leurs plateaux individuels jusqu’à ce que tous aient passé leur tour. La seule restriction dans le placement des tuiles est que la tuile nouvellement posée doit être adjacente à une tuile déjà présente sur le plateau ET que les deux soient connectées par un sentier. Quand un joueur a passé son tour, il choisit un car disponible sur le plateau Parking et récupère les meeples qui s’y trouvent (les joueurs de Dice Hospital ne seront pas dépaysés).

LES CARS ARRIVENT!

Une fois que tous les joueurs ont passé leur tour, ils vont tous placer sur les tuiles d’attraction et de service les meeples qu’ils ont récupérés en respectant les restrictions définies par la règle. En effet, les meeples sont différenciés par leurs couleurs (rose, jaune, bleu et verts) et sur chaque tuile est spécifié le ou les types de meeples qu’elle peut accueillir. De plus, sur certaines tuiles, une (ou plusieurs) exigences de connexion doit être satisfaite pour que l’on puisse y placer un (ou plusieurs) meeple supplémentaire. Par exemple, la tuile Bateau Pirate accepte deux meeples roses et un meeple bleu supplémentaire à la condition que l’attraction soit directement reliée à une tuile service Toilettes. Une fois que tous les joueurs ont placé leurs meeples (les meeples qui ne peuvent pas être placés restent à l’entrée du parc), on comptabilise les revenus (1 $ par meeple placé, plus d’éventuels bonus) et on passe au tour suivant.

La victoire est déterminée lors d’un décompte final, qui prend en compte les meeples placés sur les attractions mais aussi la variété des attractions proposés et les visiteurs qui n’ont été pris en charge.

CARCASSONNE? OUI, MAIS EN BIEN PLUS FUN

Dans Meeple Land, les tours défilent sans peine, baignés dans une atmosphère faite de réflexion et de bonne humeur.  Cette impression mêlant confort, remue-méninges et plaisir repose à la fois sur un thème extrêmement bien ressenti (les illustrations de Tomek Larek sont vraiment très fun) et sur un game-play éprouvé (cette mécanique de pose de tuiles et de placement d’ouvrier évoque bien entendu Carcassonne) mais renouvelé via la règle des cars de meeples qui donne de la force à la tactique et à la programmation. La durée raisonnable des parties (moins d’une heure) ajoutent de faire de la création de Cyrille Allard et Frédéric Guérard un jeu très accessible, apte à satisfaire tous les types de joueurs.

CONCLUSION

Réussi tant par sa cosmétique que par son gameplay, Meeple Land est un très bon jeu grand public. Il remplit totalement son objectif qui est de marier avec finesse réflexion et atmosphère fun. De plus, son principe de plateau modulable assure un renouvellement des parties et peut donner lieu à la parution de nombreuses et amusantes extensions.


La fiche MEEPLE LAND sur Guerre & Plomb

Share: