P’achakuna, troc et lamas sur kickstarter

Pour sa quatrième campagne, l’éditeur Treeceratops propose sur kickstarter un jeu de collecte et de livraison pour deux joueurs, créé par Moreno Vogel et Stefan Kraft. Avec le paysage des montagnes des Andes comme décor, chaque joueur de P’achakuna (qui signifie ‘’textile’’ en quechua) va devoir transporter des teintes de laine de village en village et faire un maximum de profit via le troc, afin de posséder une ressource de chaque type et être déclaré vainqueur.

Sur un plateau hexagonal, six villages situés aux extrémités plus un septième au centre produisent des teintes naturelles. Le but de chaque joueur est de faire voyager son lama de village en village et de parvenir à obtenir le premier les sept teintes de laines nécessaires à la confection du costume traditionnel. L’originalité  du jeu, en plus de son thème exotique et folklorique, repose sur les éléments d’un plateau composé de 54 tuiles hexagonales à deux niveaux. Chacune comporte une part minoritaire, égale ou majoritaire de plaine (niveau le plus bas) et de montagne (niveau le plus haut). A chaque tour, le joueur devra faire pivoter une tuile, modifiant ainsi la forme du plateau et les chemins disponibles. Le plateau est donc à géométrie variable et la configuration du terrain ne cesse de changer.

Chaque joueur débute avec un lama, le lama blanc peut se déplacer uniquement sur les plaines, le noir sur les montagnes. Au cours de la partie, les joueurs pourront acheter des lamas et des mouvements supplémentaires. La re-jouabilité est assurée par les tuiles ‘’commande’’ installées sur chaque village et la possibilité de constituer un plateau différent à chaque partie. Les vidéos de présentation laissent voir des en relief de belle épaisseur, faciles à manipuler. L’épaisseur du support permet même d’y planter les ressources à collecter. On peut également apprécier la beauté des illustrations (fruits du travail de Johanna Tarkela) et l’absence totale de plastique (les marqueurs Ressource, Commande et les pions Lama sont en bois), qui témoigne d’une réelle volonté éco responsable. Enfin, petite cerise sur le quinoa ; un petit sac fabriqué en pure laine fabriqué en Bolivie

Pour en savoir plus, la page kickstarter de P’achakuna.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.