Shepherdstown 1862

SCENARIO BLACK POWDER 15mm pour séance Multijoueur

Bataille de Shepherdstown

20 septembre 1862

Les troupes fédérales abrités dans le canal Chesapeake-Ohio asséché
Les troupes fédérales abrités dans le canal Chesapeake-Ohio asséché

Télécharger le scénario en pdf et la carte en taille originale

 

HISTORIQUE

Au lendemain de la bataille d’Antietam, l’une des plus sanglante de la guerre et première victoire stratégique de l’Union, les troupes de l’armée de Virginie du Nord sont épuisées par la longue campagne du Maryland. Si les Yankees ne sont pas en meilleure forme (lors des combats du 17 septembre, ils ont perdu plus de 12, 000 morts et blessés!), ils affichent des effectifs nettement plus importants, pour un rapport de force de 2 contre 1. De plus, McClellan, commandant en chef de l’armée du Potomac, jusqu’alors timoré, est désormais en pleine confiance. Stonewall Jackson et Ambrose P. Hill arrivent à convaincre le général Lee qu’il serait donc plus sage d’effectuer un repli vers la Virginie, en traversant le Potomac à Boteler’s Ford. Avec un barrage en bois difficilement pratiquable, ce gué est en effet le seul passage vers la Virginie, le pont de Shepherdstown ayant été détruit au début de la guerre.

Le 19 septembre, lancé à la poursuite de Hill, le Vème corps d’armée US de Fitz John Porter est repoussé par un violent barrage de feu délivré par l’’artillerie de réserve du general William N. Pendleton, qui installée sur les hauteurs de la rive virginienne du Potomac pour couvrir la retraite . Au crépuscule, en utilisant comme couverture le canal Chesapeake-Ohio assiégé et profitant de l’obscurité, le general nordiste Charles Griffin conduit une petite force de 500 hommes, dont quelques sharpshooters, et traverse le fleuve par le gué, Les yankees grimpent sur les hauteurs et, surprenant l’ennemi, capturent plusieurs pièces d’artillerie avant que les rebelles ne réussissent à replier.

Pendleton se presse pour avertir Lee et Jackson que les Yankees ont mis un pied sur la rive virginienne, et, autre mauvaise nouvelle, qu’il a perdu une partie de son artillerie. Ayant pour mission de protéger les arrières de l’armée, Jackson réagit et ordonne à son arrière garde, la “division légère” de Hill, forte de 2000 hommes, de faire demi tour, pour une marche de 10km, afin de bloquer les Fédéraux au niveau du gué.

Le 20 septembre au matin, deux brigades nordistes appartenant à la division de George Sykes franchissent le gué et grimpe sur les hauteurs, formant une ligne de bataille au dessus d’une vieille cimenterie abandonnée et en partie à la lisière d’un bois. Peu après, la brigade Morell, sous les ordres de James Barnes, franchit à son tour le Potomac, emprunte la route qui se dirige vers Shepherdstown, puis prend position sur une hauteur située à droite du gué. Il détache le 118th Pennsylvania, fort de 737 jeunes recrues inexpérimentées, en avant-poste. Le régiment avance au delà de la hauteur pour s’installer en terrain clair devant un champ de blé, avec comme mission de protéger le flanc de Sykes.

Dans le même temps, Hill et ses six brigades s’est rapidement déplacé vers le gué, Déployée sur deux lignes, la division légère avance courageusement en partie à découvert et dans des champs de maïs sous le feu de l’artillerie nordistes, qui est installée sur une hauteur de l’autre côyé du Potomac, près de Grove House. Le général Porter, réalisant que Sykes se retrouve en nette infériorité numérique, ordonne le repli des trois brigades installées de l’autre côté du Potomac, vers le Maryland. Protégée par la brigade Warren, la brigade Lovell traverse la première le gué. Les régiments de Barnes, déployés en ligne de bataille, reçoivent également l’ordre de se replier sur l’autre rive du fleuve, sous peine d’être tourné par leur flanc gauche. Le commandant du 118th refuse cependant de se retirer jusqu’a ce que l’ordre parvienne de sa propre ligne de commandement. Trop tard. Isolé dans les champs, le 118th reçoit le gros de l’attaque de la division Hill. Après une apre mais très courte résistance, et la mort de leur colonel, le 118th craque. Au lieu de replier en ordre, les jeunes soldats détalent, courant sous le feu des régiments sudistes. Une partie des fuyards rejoint le fleuve, qu’ils traversent à la nage ou par le barrage, mais dans cette déroute les Nordistes perdent 361 hommes, sous les balles rebelles ou noyés dans les remous du Potomac. Les sudistes eux, comptent 261 morts et blessés, principalement tombés sous les boulets de l’artillerie ennemie. Ils ont cependant réussi leur mission, qui était de protéger le repli de l’armée de Virginie du Nord.

NOTES

La taille de la table doit faire 1m20 sur 1m80.

La taille d’unités standard est d’environ 250 hommes.

Le scénario commence à 9.00h et s’achève à midi, soit 10 tours de jeu.

La division légère Hill est équipée de mousquets rayés et d’uniformes nordistes, qu’ils ont récupérés lors de la prise d’Harper Ferry. L’armement est donc identique pour les deux camps.

Dans le cadre de ce scénario, les généraux de “division” Archer et Gregg sont agressifs.

Toute unité fédérale qui sort de la table sur la rive virginienne du Potomac est éliminée.

L’artillerie nordiste bénéficie de la règle spéciale Premier Feu (lance le double des dés lors du premier tir).

La 2ème compagnie de Sharpshooters, attachée à la brigade Barnes, peut être déployée dans les fermes Jackson, Stanley ou dans la cimenterie abandonnée.

 

TERRAIN

Tous les bois sont des bois très légers. Ils ne gènent pas la visibilité, le mouvement des troupes formé est divisé par deux, le mouvement des troupes en ordre lache est normal. La règle sur le couvert est appliquée.

A la mi-septembre, les champs de maïs sont très hauts. On applique la règle du terrain accidenté et on applique la règle sur le couvert. Pas de gène sur la visibilité. Ils sont entourés de clotures.

Recemment moisonnés, les champs de blé ne sont présents qu’en guise agrément. ils n’ont aucun effet sur le jeu, hormis qu’ils sont entourés de clotures.

Le Potomac peut seulement être traversé par le gué ou par le barrage en bois, et uniquement en colonne.

Le canal Chesapeake-Ohio est à sec et il peut être utilisé comme retranchement.

Le village de Shepherdstown est représenté par un bloc de 20cm de côté. Il peut contenir une grand unité, ou une unité standard et une unité minuscule, ou deux petites unités.

Les autres constructions ne peuvent contenir que des unités minuscules. La

Les accès aux hauteurs (hormis par la route) et au village est interdit à l’artillerie. L’infanterie doit considérer la falaise comme un obstace linéaire (un mouvement complet pour accéder au sommet), excepté sauf si elle y accède par la route.

Les hauteurs sur la rive du maryland sont plus hautes que celles situées sur la rive virginienne. L’artillerie de Sykes a donc une vue complète sur les champs de maïs et de blé (pas de couvert). La seule exception est la zone située derrière la falaise à droite de la carte – l’artillerie ne peut tirer que sur les troupes qui ont franchi la crête.

 

carte de Sherpherdstown

 

CONDITIONS DE VICTOIRE

 

USA

Victoire mineure: Contrôle du point A à la fin du tour 10

Victoire majeure: Contrôle du point A et avoir infligé 40% de pertes à la fin du tour 10

CSA

Victoire majeure: confirmer l’ordre de Jackson et repousser les Nordistes de l”autre côté du Potomac.

 

 

ORDRE DE BATAILLE

ARMEE DE VIRGINIE DU NORD

Eléments de l’aile gauche de Stonewall Jackson

DIVISION LEGERE HILL

Major Général Ambrose P. Hill ( 8 )

PREMIERE LIGNE

Brigadier général Maxcey Gregg ( 7- Agressif)

Brigade Pender

Brigadier général William Dorsey Pender (7)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

16 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

22 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

34 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

38 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Brigade Gregg

Colonel O.E. Edwards (7)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

1 SC Provisionnal Army

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

Elite

1 SC Orr’s Rifles

Infanterie légère

Mousquet rayé

6

3

4+

3

Elite

12 SC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

Elite

13 SC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Elite

14 SC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

Elite

Brigade Thomas

Colonel Edward Thomas (7)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

14 GA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

35 GA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

45 GA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

49 GA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

DEUXIEME LIGNE

Brigadier général James J. Archer (8 – Agressif)

Brigade Archer

Colonel Peter Turney (7)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

5 AL

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Elite,

1 TN Provisionnal Army

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Elite,

7 TN

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Elite,

14 TN

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Elite,

Brigade Branch

Colonel James H. Lane (7)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

7 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

18 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

28 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

33 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

37 NC

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Brigade Field

Colonel John G. Brockenborough (8)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

40 VA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

47 VA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

55 VA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

22 VA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

ARMEE DU POTOMAC

Eléments du Vème Corps d’armée

 

ELEMENTS DE LA PREMIERE DIVISION

Major Général George W, Morell (7 – Prudent)

1ère Brigade

Colonel James Barnes (7 – Sûr de lui)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

2 MA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Elite

18 MA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

22 MA

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

Recrues

1 MI

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

13 NY “Rochester Regiment”

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

25 NY “Union Rangers”

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

118 PA “Corn Exchange Regt

Infanterie régulière

Mousquet rayé

8

2*

4+

4

Recrues

2nd Co MA Sharpshooters

Sharpshooters

Mousquet rayé

2

1

3+

2

Tireur d’élite, tirailleur, Maraudeur

Ne tire qu’à la moitié de leur puissance car les mousquets du 118th étaient défectueux.

Eléments de l’artillerie divisionnaire

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

Waterman Bat C

1st Section

Napoleon 12#

Campagne lisse

1

3/2/1

4+

2

Waterman Bat C 2nd Section

Napoleon 12#

Campagne lisse

1

3/2/1

4+

2

Hazlett’s Bat D 1st section

Parrot 10#

Campagne rayé

3/2/1

4+

2

Hazlett’s Bat D 2nd section

Parrot 10#

Campagne rayé

3/2/1

4+

2

Hazlett’s Bat D 3rd section

Parrot 10#

Campagne rayé

3/2/1

4+

2

ELEMENTS DE LA SECONDE DIVISION

Brigadier général George Sykes (8)

2ème brigade

Major Charles S. Lovell (7)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

1/6 US Army

Infanterie régulière

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Solide

2/10 US Army

Infanterie régulière

Mousquet rayé

8

4

4+

4

11 US Army

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

17 US Army

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

3ème brigade

Colonel gouverneur K. Warren (7 – Tête de mule)

Unité

Type

Armement

CaC

Tir

Moral

End

Special

5 NY “Duryea’s Zouaves”

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

Recrues

10 NY “National Zouaves”

Infanterie régulière

Mousquet rayé

6

3

4+

3

1st US Sharpshooters

Sharpshooters

Mousquet rayé

4

2

4+

2

Elite, Peut tirailler

Author: Nico

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de