DRAFTOSAURUS – LE TEST

draftosaurus

La première fois que j’ai rencontré Draftosoraus, c’était à Cannes, au FIJ. Un joli stand, spacieux, joliment décoré via des illustrations au style enfantin. La deuxième rencontre ? Directement sur le stand. Un monde fou, des dédicaces des auteurs, des parties animées… Ankama, c’est sûr, avait bien assuré la promo…

Puis, à Guerre & Plomb, nous avons reçu Draftosaurus. Une jolie boite, avec à l’intérieur, un lot de petit meeples de dinosaures aux couleurs acidulées et des plateaux de jeux (Zoo) dotées d’illustrations évoquant un parc animalier de province. Ah oui, il y a également un sac de jute. Et la règle…

draftosaurus

PRINCIPES DE JEU

Draftosaurus est un jeu de draft et de placement. Chaque joueur a pour but de placer au mieux sur son plateau Zoo les meeples dinosaures qui lui viennent en main, piochées ou remis par un joueur. Le plateau de jeu est divisé en zones, baptisées les enclos. Une zone du plateau exige que l’on doive y placer les dinosaures d’une même espèce ; une autre des couples de la même espèce ; une autre un dinosaure qui n’est présent nulle part ailleurs sur le plateau, etc… Chaque condition remplie remporte des points. Le jeu se déroule en quelques tours. Maximum, une vingtaine de minutes à 4 joueurs. Bref, on pioche des dinosaures dans le sac, on en pose un, on passe les autres à son voisin, etc. A la fin, on compte les points.

draftosaurus

L’AVIS DE G&P

Tout ça pour ça. C’est un peu ce que je me suis dit après une première séance de Draftosaurus à 4 joueurs. Antoine Bauza, Corentin Lebrat, Ludovic Maublanc et Théo Rivière pour accoucher d’un rudimentaire jeu de draft. C’est un peu comme si Spielberg, Coppola et Scorcese contribuaient à l’écriture d’un épisode de Plus Belle la Vie. Pourtant, pourtant, je me suis surpris à enchaîner une autre partie. Puis une autre. Et encore une autre. Et là, je me suis dit ‘’Mon vieux, tu es con quand tu t’y mets !’’. Car derrière la simplicité extrême de Draftosaurus se cache un super medium pour initier le profane au jeu de draft. Pas forcément des enfants, mais tout joueur adulte ayant suffisamment de largesse d’esprit pour adhérer au concept. Au final, avec son look sympatoche, Draftosaurus est un excellent jeu apéro et d’initiation, un appât inoffensif apte à attirer gentiment le non initié vers notre hobby. Le jeu familial par excellence. Et ça, franchement c’est génial. En fait, le seul truc que je reprocherai à Draftosaurus, c’est l’absence de confort dans le passage des meeples. Il aurait été plus pratique de fournir avec la boite de jeu des petits sacs, ou des petites boites, pour y mettre les meeples que l’on souhaite remettre à son voisin de table. Un détail.

draftosaurus

DRAFTOSAURUS
Un jeu d’Antoine Bauza, Corentin Lebrat, Ludovic Maublanc et Théo Rivière
illustrations de Vipin Alex Jacob et Jiahui Eva Gao
Edition Ankama (2019)

>
Share:

1 avis sur “DRAFTOSAURUS – LE TEST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.