RENCONTRE AVEC… FREDERICK CONDETTE

fred condette

Il y a un plus de dix ans sortait chez Hazgaard Editions un jeu d’escarmouches à figurines de Laurent Pouchain basé sur l’univers d’Okko. Porté par la popularité de la bande dessinée de HUB, le jeu connut en son temps un franc succès, ce qui permit l’adjonction de plusieurs extensions. Le jeu avait plus particulièrement séduit en raison de son accessibilité, avec des règles simples, fluides, et collant bien au genre de la BD, qui est celui du film de sabre, et de quelques particularismes exotiques comme l’usage de dés spéciaux à la symbolique taoïste et élémentaire.

Aujourd’hui, l’éditeur THE RED JOKER relance la machine avec une nouvelle mouture, baptisée OKKO CHRONICLES, un nom qui évoque un autre jeu édité par la maison dirigée par Frédérick CONDETTE, à savoir GARDIAN’S CHRONICLES. Y aurait-il un lien, notamment dans le domaine de la mécanique, entre ces deux créations ?

Au moment où OKKO CHRONICLES est le sujet d’un late pledge (financé via la plateforme Kickstarter, le jeu a largement atteint son objectif), il nous a semblé opportun d’interroger Frédérick CONDETTE sur la nature de son futur nouveau bébé, histoire d’éveiller l’intérêt des retardataires, de procrastinateurs et des étourdis.

– Bonjour Fred, tout d’abord pourquoi avoir décidé de recréer un jeu basé sur l’univers d’OKKO, une bande dessinée qui, si je ne me trompe pas, est silencieuse depuis 2015 ?

Bonjour Nicolas ! En effet, comme tu l’as bien décrit, j’avais édité il y a quelques années, avec la société Hazgaard Éditions, le premier jeu sous licence Okko. C’est logiquement à cette occasion que j’ai pu rencontrer Hub et eu l’opportunité de travailler avec lui. Nous nous sommes tout de suite très bien entendus et avons rencontré une certaine synergie positive dans notre travail commun. Alors qu’Hazgaard Éditions à malheureusement fermé ses portes, Hub et moi sommes quand même restés en contact et lorsque je lui ai proposé d’appliquer le système de Guardians’ Chronicles à son univers, le grand fan de jeux qu’il est, a tout de suite accepté le projet !

On reste dans le domaine du jeu d’affrontement de figurines pour deux joueurs ?

Absolument pas. Okko Chronicles n’a rien à voir avec l’ancien jeu Okko. Ici, nous sommes dans un jeu semi coopératif où 1 à 4 joueurs vont s’associer pour affronter les forces du mal dirigées par le dernier joueur.

La mécanique de jeu de Laurent Pouchain était somme toute très classique, sans être désagréable, mais le produit valait surtout pour sa cosmétique. Qu’en est-il de celle d’OKKO Chronicles ? On efface tout et on recommence à zéro ? Le système de dés spéciaux a été conservé ?

S’il y a des similitudes à trouver au niveau des règles ce serait plus avec Guardians’ Chronicles, son prédécesseur dans la gamme, qu’avec le premier jeu Okko.

La mécanique de gestion de son personnage (mouvement, attaque, action spéciale…) est commune à tous les jeux de la gamme Chronicles. Cette mécanique implique un ensemble de 8 cartes propre à chaque personnage qu’il faudra jouer intelligemment pour coordonner ses actions avec celles des autres joueurs et ainsi, vaincre les épreuves proposées.

Malgré cela, chaque jeu se distingue des autres. Par exemple, si le premier Guardians’ Chronicles proposait d’investir la base d’un super méchant et de résister à tous les obstacles que celui-ci pouvait mettre en travers de la route des héros, Okko Chronicles demande une phase d’investigation qui reflète assez bien l’atmosphère propre aux bandes dessinées.

Concernant le système, tu m’annonces que des joueurs doivent s’allier pour affronter des méchants joués par un autre joueur, est-ce que ce joueur est une sorte d’overlord, qui maîtrise et connait bien plus d’éléments du scénario que les joueurs? 

Okko Chronicles fait en effet parti de cette catégorie de jeux asymétrique. Pourtant, nous avons quand même fait en sorte que le joueur Oni (tel est son nom) ne soit pas qu’un organisateur de partie mais un joueur à part entière avec ses propres objectifs et des raisons de vouloir gagner les parties.

– Y est-il prévu, si cela est envisageable, un module IA pour du pur coop’.?

Tout à fait ! 

Ce genre de mode est vraiment prisé par les joueurs et nous avons créé une extension qui permettra de jouer l’ensemble de la gamme en mode coopératif ou solitaire.

Cette extension sera disponible dans notre Kickstarter de Juillet prochain.

– Dans quelle catégorie placerais-tu OKKO CHRONICLES? Jeu grand public, jeu  expert, intermédiaire? La durée moyenne d’une partie?

Les jeux de la gamme Chronicles se classent dans les jeux de plateau avec figurines. Ce sont des jeux aux règles simples, intuitives mais nombreuses, le but étant d’immerger les joueurs dans des univers divers et variés. En ce sens, il s’agit pour moi d’une mixture entre jeux de plateaux et jeux de rôle. Pour l’instant nous avons développé un univers super héroïque avec Guardians’ Chronicles et donc du médiéval japonais avec la licence Okko mais nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin !

Si on veut catégoriser la gamme, je pense qu’il s’agit de jeux expert bien que j’ai remarqué qu’un grand nombre de père de famille adoraient jouer à Guardians’ Chronicles avec leurs enfants. Espérons qu’il en sera de même avec Okko ! 

– Pour en revenir au visuel, quel a été le niveau d’investissement de HUB et comment s’est déroulée votre collaboration ? A-t-il porté un regard purement artistique où a-t-il amené ses idées, des suggestions ?

Hub est un passionné de bande-dessinées … et de jeux de plateau ! Son investissement a été tout simplement énorme.

En effet, il a travaillé sur un grand nombre de nouvelles illustrations pour le jeu mais il s’est aussi impliqué dans l’adaptation du système à son univers ou dans la création de scénarios.

On peut dire que nous avons travaillé en binôme et ce fut un réel plaisir !

– Les figurines représentent-elles des personnages des BD ? On reste dans le domaine du jeu à figurines où chaque personnage possède sa carte de caractéristiques ?

Dans Okko Chronicles on peut distinguer 3 grandes catégories de personnages représentés par des figurines : les Héros, les créatures maléfiques et les gardes du palais (en général chaque scénario se passe dans un environnement clos).

Les Héros sont ceux de la BD mais, si l’on retrouve Okko, Noburo, Noshin et Setsuka dans la boîte de base, les extensions ramènent d’autres personnages que l’on retrouve dans les BD mais aussi certains créés spécialement pour le jeu.

Les Héros ont effectivement une fiche de référence où sont notées les valeurs de leurs caractéristiques mais aussi un paquet de cartes qui leur sont propre. Ces cartes permettent soit de modifier les valeurs de caractéristiques soit de jouer un pouvoir spécial.

Au joueur de faire son choix sagement !

– Y aura-t-il un livret de scénarios ? Un système de campagne ? Sans être irréprochable, le livret de scénario de la précédente édition était un moyen d’éviter aux joueurs de reproduire les mêmes échanges de coups.

La boite de base contient 10 scénarios dont une campagne d’initiation en trois parties et une campagne en arborescence en 3 actes.

Chaque extension contient un livret de 6 scénarios qui, selon l’histoire que nous avons voulu raconter avec HUB, peuvent être divisés en campagnes ou scénarios indépendants.

Je conseille tout particulièrement la campagne de l’extension « Héros du Peuple » qui promet d’être épique !

– Tous les strech goals ayant été débloqués, combien de personnages, et donc de figurines, sont fournis dans ce pledge ? Quelle échelle, 28mm ou 32mm ? Plastique ou résine ?

Au total nous avons une gamme de 34 figurines différentes, certaines étant bien sûr fournies en plusieurs exemplaires pour les besoin du jeu.

Nous nous sommes basés sur une échelle de 33mm mais certaines figurines peuvent atteindre 50mm de haut !

Elles sont toutes en plastique mais le niveau de finesse des détails est assez impressionnant. Je tiens d’ailleurs à remercier notre fournisseur qui a fait un travail fantastique !

– Où en est actuellement la production d’OKKO CHRONICLES? Dans combien de temps les joueurs peuvent espérer recevoir leur jeu ?

Justement, je viens de publier un article hier qui indique aux souscripteurs que la production vient d‘être achevée ! Nous passons donc à l’étape des transports qui devrait prendre 5 semaines. Ensuite notre logisticien va immédiatement commencer à envoyer les jeux. Ce qui fait que les joueurs devraient recevoir leurs jeux en Mai prochain. L’attente fut longue mais je pense que le résultat devrait plaire.

– Peut-on espérer un retail? Une nouvelle campagne ?

Nous travaillons avec MAD Distribution pour la France et ils ont déjà une quantité de jeux qui leur sont réservés. Le jeu de base sera donc disponible en boutique mais nous tenons à ce que nos souscripteurs reçoivent d’abord leur commande. Au mois de Juillet prochain, nous lançons une nouvelle campagne qui proposera le contenu de la première aux joueurs ou aux fans de la BD qui ne découvrent le jeu que maintenant. Cette campagne proposera deux nouvelles extensions et notamment une qui permettra de jouer en mode entièrement coopératif ! Par la suite nous avons d’autres projets pour compléter la gamme Chronicles et il se peut qu’Okko revienne y faire un tour d’ici quelques temps …

Merci, Fred. A bientôt

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.