Tokaido Duo: la critique

Dans Tokaido Duo, Antoine Bauza nous invite sur l’île de Shikoku pour un nouveau voyage poétique au sein de la culture japonaise, comme il a déjà fait dans Tokaido, mais cette fois-ci, c’est avec un tarif réservé aux couples.

LE FORMAT

Tokaido Duo est proposé en format mini, dans une boite cloche 20x20x4cm, empli d’un matériel en carton (très) léger. On y trouve un plateau de jeu de 40x20cm à l’iconographie minuscule mais visible, un sac en tissu devant contenir les pions Marchandise que l’on aura préalablement dépunchés en même temps que les pions de monnaie, les plaquette d’or, les jetons Œuvre et les jetons Commerce. La boite inclut également trois dés spéciaux et, pour chaque joueur, trois pions Personnage (Artiste, Peintre, Marchand) et leurs plateaux dédiés. Puis, bien sûr, le livret de règles. Bref, une boîte bien remplie d’un matériel au rendu cheap (sauf, étonnamment, le sac) mais qui est très joliment agrémenté par le coup de crayon de Naïade et qui, au regard du prix raisonnable du produit (moins de 20,00€) fait de Tokaido Duo un produit au rapport qualité/prix convenable.

LES PRINCIPE DE BASE

Dans Tokaido Duo, chaque joueur va déplacer ses trois jetons Personnage sur un plateau de jeu représentant l’île de Shikoku. Le but est de marquer le plus de points possibles, qui seront comptabilisés à la fin de la partie, et qui se produit quand l’un des joueurs à complété un de ses trois plateaux. Un joueur va marquer des points quand :

  • Il défausse des jetons Œuvre du plateau Artiste
  • Il avance son marqueur sur les pistes Temple ou Jardin du plateau Pélerin
  • Il place des plaquettes d’or sur son plateau Commerçant.

Au début du tour, le premier joueur lance les trois dés. Chaque type de dé indique le nombre de points de déplacement que va devoir dépenser le personnage (ni plus, ni moins). Le premier joueur, choisit un dé, effectue le déplacement, puis c’est au tour du second joueur de choisir l’un des deux dés restants. Puis, le premier joueur utilise le dé résiduel. Au tour suivant, on inverse les rôles.

TROIS PERSONNAGES, TROIS MISSIONS

Chaque type de personnages suit ses propres règles de déplacement et remplit des fonctions différentes :

  • L’Artiste ne se déplace pas de case en case mais de région en région. Sa tâche est de réaliser et de vendre des Œuvres. Quand son pion Artiste arrive dans une région, le joueur retourne un nombre de pions Œuvre de son plateau (égal au nombre de pions présents dans les cases limitrophes à la région) face visible et si l’icône de la région correspond au premier jeton Œuvre visible, il le défausse.
  • Le Marchand se déplace de case en case mais en suivant les grandes routes. Quand il arrive dans une grande case centrale (les villes de montagne), il pioche dans le sac un nombre de pions Marchandise égal à la valeur indiquée sur la case. Quand il arrive dans une case du bord du plateau (ville côtière), il peut vendre les marchandises qui correspondent au type de jeton qui a été attribué à la ville lors de la mise en place. Quand le Marchand accumule 10 pièces, le joueur les échange contre une plaquette d’or qu’il place sur son plateau.
  • Le Pèlerin se déplace uniquement sur les cases bordant le plateau, dans le sens horaire. Quand il arrive dans une case, il effectue différentes actions qui lui permettent soit d’avancer l’un de ses marqueurs sur les pistes Temple ou Jardin, soit  de gagner des pièces, soit de s’emparer d’un jetons action Bonus.

L’AVIS DE G&P

Passée une première impression assez négative en ce qui concerne la qualité du matériel (en même temps, le jeu n’est pas cher), j’ai été assez séduit par ce nouveau défi proposé par Antoine Bauza. Le thème est sympa et assez bien reconstitué par les jolis dessins de Naïade. On y retrouve bien l’amour de l’auteur pour la culture japonaise. On est ici face à un jeu de collection et de course aux points finalement simple (on se déplace sur un plateau, on complète son plateau…) mais dont le gameplay se voit « complexifier » par le fait que le joueur va devoir jouer sur trois tableaux. Ou plutôt plateaux. Il va devoir donc trancher quand vient le moment de choisir son dé. Tokaido Duo est un jeu très accessible, aux tours de jeu très fluides, mais qui propose d’aimables défis. Par contre, force est de signaler qu’il n’y a quasiment aucune interaction entre les joueurs, hormis le fait que l’on peut bloquer l’accès d’un Marchand à une ville côtière (en y plaçant un de ses pions) et en s’emparant avant l’adversaire d’un jeton Vague. Pour du duo, c’est bof. A côté de cela, le renouvellement des parties est assuré par la pose aléatoire des jetons Marchandises sur les cases Ville.

LA FICHE TECHNIQUE

TOKAIDO DUO

Un jeu de plateau de Antoine Bauza
Illustrations de Naïade
2 joueurs / Environ 20 minutes / 8 ans et plus

Thèmes: Asie / Japon
Mécaniques: Collection / Parcours
Complexité: Tout public
Matériel: 1 plateau de jeu, 6 plateaux Personnage, 6 pions Personnage, 6 jetons Commerce, 26 jetons Marchandise, 20 jetons Oeuvre, 2 repères de couleur, 4 marqueurs Visite, 1 jeton Source intérieure, 3 jetons Vague, 24 pièces de monnnaie, 12 plaquettes d’or, 1 sac en tissu, 3 dés, 1 livret de règles.
Edition: Funforge
Prix: 18,90€

Achetez le jeu!

Véro

Testeuse, youtubeuse, pionnière driade de RuneQuest, investigatrice obstinée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *