Choose Cthulhu: Rencontre avec Julien Busson

Nous vous avons annoncé il y a peu que Shakos s’était lancé dans une édition française de la gamme de livres-jeux Choose Cthulhu. Très intrigué, nous sommes donc rapidement entrés en contact avec Julien Busson, l’un des boss de Shakos, pour qu’il nous en dise plus.

G&P: Bonjour Julien, pour ceux qui ne te connaitraient pas, peux-tu nous faire une présentation de ta personne, de ton cursus et quelles sont les circonstances qui t’ont amené à créer Shakos ? Bref, on veut tout savoir !

Julien: Bonjour Nicolas ! Alors mon cursus n’a absolument rien à voir avec le jeu à la base, puisque je suis ingénieur en mécanique. J’ai cependant toujours été un grand joueur, passionné d’histoire, notamment de « wargames », ces jeux où on passe des plombes à pousser des petits carrés de carton sur une carte immense. La création de Shakos remonte à 2017, puisque nous avons décidé avec mon acolyte Denis, avec qui nous jouons régulièrement, de créer et surtout d’éditer nos propres jeux. Notre premier bébé fut Napoléon 1806, qui permet de revivre la campagne de Prusse en 1806 et les brillantes victoires de Napoléon. Notre approche était assez simple, permettre à tous les joueurs de découvrir le jeu d’histoire en proposant des règles et des principes accessibles tout en gardant une profondeur historique suffisante pour satisfaire les « grognards » du wargame. Aujourd’hui la série se porte bien et le troisième opus, Napoléon 1815, est quasiment finalisée.

G&P: Shakos s’est fait le spécialiste français du jeu de stratégie à thème historique, alors qu’est-ce qu’il s’est passé dans vos esprits pour vous lancer dans l’édition de livres-jeux fantastiques ?

Julien: Un heureux concours de circonstances ! En fait, je suis aussi passionné de jeu de rôles. J’ai commencé à jouer au JdR à la fin des années 80 avec la fameuse boîte rouge. Ma vie rolistique a suivi celle du milieu, avec un gros passage à vide avant une résurrection en 2014 avec la sortie de la 5ème édition de D&D. Aujourd’hui j’ai en plus la chance de pouvoir jouer avec mes enfants. Parallèlement à Shakos, j’ai participé à la relecture de la dernière édition de L’Oeil Noir, paru chez Black Book Editions, et sur des traductions de suppléments pour Starfinder, toujours chez Black Book. Au détour d’une discussion, j’ai appris que les éditeurs espagnols de Choose Cthulhu cherchaient un partenaire pour traduire la gamme. Pour rappel, ils ont eu une grosse déconvenue il y a 2 ans avec un autre éditeur français. J’ai donc pris ma plus belle plume pour leur écrire et ensuite c’est allé très vite. Un très gros enthousiasme des deux côtés nous a permis d’arriver rapidement à un accord début de cette année et on s’est mis tout de suite au boulot.

G&P: Choose Cthulhu est présenté comme une gamme de livres-jeux adaptés des nouvelles de Lovecraft. Hors, quand on pense livre-jeu, on pense LDVELH. Comment peut-on associer le héros lovecraftien, qui, généralement, meurt ou devient fou à la fin du récit, et le principe du LDVELH ? En gros, Choose Cthulhu, comment ça marche ?

Julien: Et bien ce n’est pas compliqué, dans Choose Cthulhu, le héros meurt ou devient fou à la fin. On n’affronte pas les créatures du Mythe, on les fuit ou on les évite. De fait dans Choose Cthulhu il n’y a pas de combat, tout repose sur les choix que l’on va faire.La fin peut être très brutale et expéditive, ou se terminer dans le sinistre asile d’Arkham. Il existe cependant un mince espoir de s’en sortir en vie et libre, même si votre santé mentale sera ébranlée à jamais !

G&P: On se doute que la traduction de tels livres ne doit pas être une tache facile. Vous vous êtes tournés du côté des traducteurs de jeux de rôle ? Qui s’est attelé à ce travail ?

Julien: Pour la traduction, non, on ne s’est pas reposé sur des traducteurs de jeu de rôle. Les livres sont quasiment des romans, on a donc cherché auprès des traducteurs littéraires avec comme critères de choix la capacité à traduire depuis l’espagnol, et une expérience dans le domaine du fantastique et de l’horreur. On ne traduit pas de la même manière un roman de Lovecraft et un roman à l’eau de rose ! CC1 a été traduit par Paola Appelius, et le CC2 par Camille Cosson. Ces deux traductrices travaillent en binôme, ce qui a constitué pour nous une force permettant de réduire le délai et d’avoir une relecture croisée en amont. On est vraiment très satisfait de la qualité de la traduction et de l’ambiance qui se dégage de la lecture. Il faudra avoir le cœur bien accroché dans certaines situations !

G&P: Pour ce qui est des visuels, ceux de l’édition originale seront conservés ?

Julien: Oui, on est reparti sur les visuels de l’édition originale qui sont réellement de grande qualité.

G&P: Vous annoncez la sortie prochaine de deux ouvrages qui sont le tome 1 et le tome 3 de la saison 1 de l’édition originale. Pouvez-vous nous donner des précisions concernant la politique éditoriale de Shakos pour cette gamme ?

Alors ce n’est pas tout à fait çà. Les Montagnes hallucinées sont le tome 2 de la version originale. Pour L’Appel de Cthulhu il existe 2 versions en VO, numérotées CC1 et CC0, arrivée après. Nous avons traduit la version « révisée » et étendue, soit la CC0, qui est pour nous le tome 1 de la gamme (j’espère que vous suivez…). D’ailleurs en VO c’est cette version qui va devenir la version « officielle » de l’adaptation de L’Appel de Cthulhu. Les prochains ouvrages sur le feu sont Le Cauchemar d’Innsmouth et La Cité sans nom. A noter aussi que nous traduisons les versions DELUXE des ouvrages, qui contiennent donc une partie « Bestiaire » décrivant les protagonistes du Mythe, créatures ou héros. Une bonne manière d’ajouter des PNJ célèbres à ses sessions de jeu de l’Appel !

G&P: Oups! Mea Culpa. J’ai mal interprété la présentation sur le site de l’éditeur espagnol. Alors, pour finir, Choose Cthulhu, c’est juste un écart et Shakos va vite se reconcentrer sur son domaine de prédilection ou son futur est synonyme de diversité thématique ?

Pour l’instant c’est un écart. D’ailleurs nous avons 3 jeux d’histoire qui vont paraître bientôt (Saladin, Border States et Napoléon 1815), et plusieurs autres en développement. Malgré tout on est avant tout guidé par la passion, et l’envie de se faire plaisir. Et personnellement, travailler sur ce projet c’est pour moi une grosse satisfaction, donc il est possible que nous fassions d’autres écarts dans le futur, fort de cette expérience.

G&P: Merci Julien.

Pour plus de renseignements, ou précommander les livres 1 et 2 de Choose Cthulhu, cliquez ici

Pour l’occasion, Shakos a aussi ouvert un serveur Discord spécifiquement dédié à la gamme : https://discord.gg/Z7vET34MrW.

Share:
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments