Steve Perrin, pilier originel de Chaosium, nous a quittés

Ce n’est pas sans une certaine tristesse que j’ai appris le décès de Stephen Herbert Perrin, plus connu sous le nom de Steve Perrin. Pour cette ancienne génération de rôlistes dont je fais partie, Steve Perrin s’impose comme l’un des plus éminents membres de cette grande famille de créateurs qui ont contribué à la pérennité du jeu de rôle et à l’existence de nos tables. Plus qu’une star du milieu, une légende, un mythe.

Pilier de Chaosium dès sa création aux côtés de Greg Stafford et Sandy Petersen, on lui doit le système de jeu qui a fait le succès de la compagnie, à savoir le Basic Role Playing et des œuvres comme RuneQuest, Hawkmoon, L’Appel de Cthulhu, SuperWorld et Elfquest (adaptation de la célèbre BD de Wendy Pini). A coté de cela, il a, entre autres, travaillé sur la gamme Champions (chez Hero Games) qui reste inédite par chez nous. Depuis 2019, il était retourné à ses premiers amours en rejoignant Chaosium comme creative consultant l’équipe créative de la dernière édition de RuneQuest.

Au revoir Steve! Et quand tu arrives là-haut passe le bonjour à Gary, Greg et à toutes ces personnes aujourd’hui disparues dont les créations font aujourd’hui le bonheur de plusieurs générations de joueurs.

Steve Perrin à la GenCon 2019

L’hommage de Rick Meints, président de Chaosium, à Steve Perrin et à son épouse, l’illustratrice Luise Perenne

« Alors que le monde des jeux de rôle attendait encore de naître, vous et vos amis les plus proches avez invoqué des royaumes de votre imaginaire collectif la Society for Creation Anachronism (SCA). Peu de temps après, au milieu des années 70, Steve et sa femme Luise ont rejoint un Chaosium naissant alors qu’il déployait ses ailes draconiques avec White Bear & Red Moon, et un RPG peu connu appelé RuneQuest, né le 4 juillet 1976.

La compréhension astucieuse de Steve des mécanismes de jeu et la vision artistique de Luise ont contribué à forger un jeu emblématique encore joué dans le monde aujourd’hui.

Mais il y a quelques heures, nous avons appris que Steve nous avait été enlevé, même s’il craignait que l’état de santé de sa bien-aimée Luise ne soit plus grave que le sien. Il a été un partenaire aimant et dévoué jusqu’à la fin.

Tout ce que Steve était pour la famille Chaosium ne peut pas être résumé et dactylographié en quelques phrases.

Il est l’un de nos Grands Anciens. Un génie innovant qui nous a aidés à nous permettre d’exister aujourd’hui, ravissant les joueurs assis autour d’une table, en réel ou en ligne, explorant ensemble des scénarios et des aventures, tissant de nouvelles histoires. RuneQuest et Superworld étaient ses enfants, et son empreinte sur tant de nos autres jeux est indélébile.

Beaucoup d’entre nous ont grandi en jouant à ses jeux. C’était l’oncle que nous admirions, enviions et écoutions pour ses sages conseils. Au cours des dernières années, alors qu’une nouvelle édition de RuneQuest était née, il était là, sa sagesse et son expérience nous rappelant les origines simples, pures et merveilleuses de la magie du jeu de rôle. Comment pouvons-nous le remercier pour tout cela?

Nous pleurons tous ceux qui l’ont connu, en particulier sa famille. Nous pensions que nous aurions pu l’inciter à être avec nous lors d’une autre convention de jeu dans un avenir proche, mais nous savons maintenant que ce rassemblement devra attendre.

Dire adieu n’est jamais facile. Des amis chers nous quittent, et nous nous souvenons d’eux pour toute la richesse qu’ils ont apportée à nos vies. Chez Chaosium, nous chérissons toutes les décennies durant lesquels vous vous êtes assis avec nous autour d’une table de jeu et les histoires que nous avons créées tous ensemble.

Vale, and farewell, Steve. »

Steve Perrin eet Greg Stafford réunis, à la GenCon 2018

Source : Chaosium

Nicolas Lamberti

Nicolas Lamberti, journaliste et traducteur freelance, critique littéraire et réalisateur de télévision

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.