Vae Victis n°129

3,5 etoiles

vae-victis-129

Je sais, je suis à la bourre, ce Vae Victis numéro 129 est sorti en kiosque depuis quelques temps déjà. Pris par mes occupations de wargamer hyperactif, je n’ai pas vu le temps passer. Cependant, même avec un certain retard, je me devais de vous parler à nouveau de ce périodique, si cher à Nicolas Stratigos et à chaque fois tant attendu par les différents animateurs du hobby. Car de telles initiatives, si rares parce que risquées en ces temps où la presse est moribonde, se doivent d’être encouragées… quand bien même l’œuvre, prise dans son ensemble, aurait du mal à pleinement satisfaire ce large éventail qu’est la réunion de tous les amateurs de tactique et de stratégie. Entre jeu à hexagones classiques, jeu d’histoire à figurines, jeux de diplomatie, boardgame grand public, difficile de satisfaire tout le monde. .. et les limites de la pagination n’aident pas, comme le prouve encore une fois dans ce numéro une galeries de nouveautés figurines si sélective qu’elle en est ridicule.

Moi, Vae Victis, je l’apprécie pour son éclectisme éditorial. Même si la plupart des articles techniques sur les wargames classiques ne m’intéressent guère (depuis que je suis passé à la « dimension 3D », tous ces petits pions, si sensibles aux courants d’air et aux mains, ou pattes, maladroites , m’agacent un peu), les textes exposant leur contexte sont toujours enrichissants. Ainsi dans ce numéro, j’ai particulièrement apprécié le chouette papier sur la seconde guerre de la ligue et l’article sur les débuts de l aéronavale. J’ai même trouvé ce dernier passionnant, moi qui n’y connaît pas grand chose. Ces deux textes accompagnent de belle manière les jeux Vae Victis présentés avec ce numéro – Infini Regret II (à commander sur le site de l’éditeur) et Le temps des as 2 (jeu en encart de ce numéro 129).Lire la suite »Vae Victis n°129

Ravage – numéro 6

4 etoiles

ravage 6

Samedi matin, dans ma boîte aux lettres, m’attendait une heureuse surprise : le nouveau numéro de Ravage ! Cool, pensais-je alors. J’allais pouvoir occuper intelligemment les nombreux moments d’inactivité, les monstrueux trous noirs, qui marquent les périodes séparant chaque match de l’Euro 2016. Quant à savoir si cette lecture allait contribuer à maintenir mon QI à un niveau se situant au-dessus de celui d’un hooligan aviné en villégiature sur le Vieux Port de Marseille, tout cela est une autre histoire…

Ce nouveau Ravage, autant vous l’annoncer tout de go, est une sacrée bonne cuvée. Du moins, elle correspond à mes goûts, qui tendent vers un certain éclectisme. Alors, certes, un confortable espace est offert, une nouvelle fois, à la perfide Albion avec l’éditeur Games Workshop, avec des articles sur Warhammer 40K, Age of Sigmar et Deathwatch Overkill. Cela pourrait sembler étonnant quand l’on sait l’ingratitude de l’éditeur envers les médias (Stéphane Louis, le rédacteur de l’article sur Age of Sigmar, ne manque pas de le faire remarquer), mais il est vrai qu’il est difficile d’éviter de traiter de ces jeux énormément pratiqués dans l’Hexagone. Néanmoins, quand l’on observe la revue dans son ensemble, on peut prendre conscience que l’équipe rédactionnelle de Ravage « Respawn »continue sur ce bel élan initié « jadis » par Léonidas Vespérini et poursuivi par Olivier Noel , qui est de faire son maximum pour couvrir du mieux possible le Hobby, n’hésitant pas à franchir parfois les frontières du jeu de plateau et du wargame. Mieux vaut pécher par excès que par défaut.Lire la suite »Ravage – numéro 6

Champs de bataille XXXV

En cette soirée de vendredi 13, le champ de bataille de l’Aghja a vu se dérouler la seconde manche de la rencontre entre Laurent et Jean-Mathieu dans le cadre du Trophée Sampieru Corsu, tous deux postulants à la qualification pour les phases finales. Avec son armée Chevaliers Teutoniques, Jean-Mathieu partait avec un petit avantage puisque vainqueur du match aller par le score de 4-3. Mais, finalement, il n’y a pas vraiment eu de suspense. Surclassée par la fougue de la chevalerie de Philippe Auguste, l’armée du Grand Maître de l’Ordre a littéralement été écrasée dés la première charge pour une victoire sans appel de Laurent sur le score de 5-0. Au classement, Nicolas et Yves restent en tête avec une petite marge de sécurité mais, derrière, pour les deux dernières places qualificatives, la lutte est serrée entre Laurent (3ème avec 1004pts), Yoann (4ème avec 1001 points), Jean-Mathieu (5ème avec 993 points et 6 victoires) et Sébastien (6ème avec 993 points et 1 victoire).

Entre Chevaliers Teutoniques et Français médiévaux, il n'y a pas vraiment eu de lutte

Entre Chevaliers Teutoniques et Français médiévaux, il n’y a pas vraiment eu de lutte

Lire la suite »Champs de bataille XXXV